Les groupes média Canal+ et beIN SPORTS disposent désormais de moyens juridiques pour lutter contre le piratage des matchs de Ligue des Champions. En effet, selon la Fédération européenne de football (UEFA), qui a publié un communiqué le lundi 14 février, les fournisseurs d'accès à internet français peuvent être contraints par les deux groupes médias à bloquer les sites qui piratent les matchs de la Champions League.

Il s'agit d'une nouvelle victoire de Canal+ et beIN Sports, détenteurs des droits de retransmission des matchs de la Ligue des champions de l'UEFA. Et les matchs des huitièmes de finale du tournoi européen, notamment ceux programmés pour ce mardi 15 février, comme le choc entre le PSG et le Real Madrid ou entre Manchester City de Mahrez et Sporting Portugal de Slimani, risquent d'être ratés par les fans habitués aux sites de streaming pour suivre les matchs.

En d'autres termes, Canal+ et beIN Sports ont obtenu une ordonnance du tribunal judiciaire de Paris qui leur permet d'obliger les fournisseurs d'accès à internet français de « bloquer l'accès aux sites web frauduleux qui mettent à disposition des flux illégaux et non autorisés de matchs de Ligue des champions ».

Les matchs de Champions League difficiles d'accès

En France, il y a un nouveau cadre législatif de lutte contre le piratage des contenus sportifs. C'est normal, vu l'enjeu financier énorme qui entoure cette question. Et cette décision en direction des fournisseurs d'accès à internet s'inscrit dans ce nouveau cadre. Il importe de préciser que la nouvelle loi permet aux groupes médias détenteurs des droits de retransmission d'agir en référé pour bloquer rapidement des sites piratant des matchs.

À lire aussi :  Football : Débuts timides pour les Algériens dans les championnats européens

C'est l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (ARCOM) qui a désormais le pouvoir d'étendre les mesures de blocage aux sites qui ne sont pas encore identifiés. C'est que la législation anticipe même sur la création de nouveaux sites susceptibles de pirater les matchs de Ligue des champions. Surtout que de nombreux liens pirates de streaming en direct seront certainement mis en ligne avec le retour de la Champions League.

Les Algériens de France risquent de perdre l'accès à l'IPTV

Il faut dire que beaucoup d'Algériens ne vont pas apprécier cette nouvelle donne dans le paysage médiatique, puisqu'ils sont nombreux à compter sur la télévision par Internet (IPTV) pour suivre les matchs de la Ligue des Champions ainsi que ceux des matchs des championnats européens, comme la Premier league, la Liga, la Bundesliga, la Serie A ou la Ligue 1 française. En fait, avec la nouvelle décision, les Algériens amoureux du football européen risquent de déchanter.

« beIN Sports poursuit sa lutte contre le piratage aux côtés des ayants droit, des diffuseurs officiels et de l'ARCOM. Cette succession d'actions et de mesures de blocage prises par les FAI (fournisseurs d'accès à internet) va rapidement réduire significativement l'accès vers des sites frauduleux, moins de deux mois après l'entrée en vigueur de la loi », a réagi une responsable de beIN Media Group. De son côté, une responsable de Canal+ pense que « c'est une avancée majeure dans la lutte contre le piratage audiovisuel en France et l'ARCOM fait un excellent travail ».