Le nouvelle recrue de la JS Kabylie, l'attaquant burkinabé Mohamed Lamine Ouattara semble avoir déjà conquît les supporteurs du club. Déjà remarquable lors du dernier match face à l' O Médéa, l'avant-centre a épaté suite à sa belle prestation mercredi contre l'ES Sétif. C'est grâce à lui d'ailleurs que le club kabyle est revenu avec le point du nul ( 1-1) de son périlleux déplacement dans la capitale des hauts plateaux. 

La JSK a fait signé quatre joueurs durant le mercato hivernal 2022. Parmi eux, l'attaquant Mohamed Lamine Ouatarra arrivé de provenance de l’AS Sonabel avec lequel il a remporté le titre de champion du Burkina Faso à l'issue de la saison 2020/ 2021. Une consécration dans laquelle le joueur a été pour beaucoup grâce à ses nombreux buts inscrits.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la nouvelle recrue des Canaris n'a pas mis beaucoup de temps pour confirmer tout le bien qu'on pensait de lui. Ouatarra qui a fait bonne impression lors du précédent match à Tizi-Ouzou face à l'O Médéa, malgré ses quelques ratages, s'est illustré de belles manières mercredi 2 mars à Sétif, contre l'ESS.

Un but plein d'opportunisme face à l'ES Sétif

C'est lui qui a nivelé la marque en première mi-temps après l'ouverture du score de l'ESS. Cela consécutivement à un exploit personnel. Sur l'action, il a hérité d'une balle à quelque 30 mètres des bois adverses, seul entre trois défenseurs sétifiens. Il a alors armé un tir puissant à raz de terre qui est allé se logé dans les bois de l'infortuné gardien, qui s'est fortement déployé pour arrêter la balle, en vain.

À lire aussi :  Ligue 1 algérienne : La JSK gagne enfin !

Il a déjà conquis les supporters Kabyles

En plus de sa réalisation, Ouatarra a pesé sur la défense de l'ESS grâce à ses incessants appels de balle et ses mouvements tout au long de la rencontre. Certains observateurs qui lui prédisent une réussite en championnat nationale, voient déjà en lui un digne successeur des grands buteurs africains qui sont passés par la JSK.

Ils le comparent à l'ancien buteur du club, Omar Dabou ou encore feu Albert Ebossé. La JSK a t-elle trouvé enfin l'attaquant rare qu'elle a tant cherché pour mener son attaque qui a constitué son maillon faible ces dernières années ?