L'attaquant franco- algérien de l'OGC Nice, Amine Gouiri n'a finalement pas été retenu par le sélectionneur des bleus, Didier Deschamps pour le prochain stage de l'équipe de France. L'Algérie qui convoite le joueur  peut-elle se frotter les mains pour autant ? 

Le sélectionneur de l'équipe de France a dévoilé jeudi 17 mars la liste des joueurs retenus pour le prochain stage, lequel sera ponctué par deux rencontres amicales face à la Cote d'Ivoire et l'Afrique du Sud. L'inévitable attaquant du Réal Madrid, Karim Benzema a été évidemment appelé. Le Niçois, Amine Gouiri, qui réalise une saison remarquable avec son club n'a cependant pas été convoqué.

La presse et les observateurs français étaient unanimes à affirmer que le Niçois allait être retenu par Dédier Deschamps vu ses belles performances cette année. Invité à s'exprimer sur la non-sélection du joueur à l'image d'ailleurs Camavinga (Real Madrid) et de Saliba ( Olympique de Marseille ) qui réalisent aussi de belles choses avec leurs clubs respectifs, le sélectionneur français a affirmé qu'il « ne ferme pas définitivement la porte de la sélection à Gouiri ainsi que les deux autres joueurs ».

Amine Gouiri et Olise retenus avec les espoirs

« Ils sont pris dans la compétition espoirs et Sylvain (Ripoll) en a besoin mais il y a aussi la concurrence avec ceux appelés aujourd'hui. Ils sont au-dessus mais on a un œil attentif sur les Espoirs. Ça a toujours été un tremplin », a expliqué Dédier Deschamps.

À lire aussi :  Ballon d'Or 2022 : Riyad Mahrez dans la liste des 30 nommés

En effet, l'attaquant de Nice a été retenu avec les espoir dont la liste a été communiqué également jeudi 17 mars. Il est de même d'ailleurs pour le jeune attaquant Michael Olise, qui brille sous le maillot de Crystal Palace. Celui-ci, pour rappel disposait de trois nationalités sportives et pouvait ainsi rejoindre les sélections du Nigéria, de la France ou de l’Algérie.

Tout porte à dire ainsi que Amine Gouiri et Michael Olise ont définitivement opté pour l'équipe de France. D'ailleurs l'attaquant de Nice a déjà annoncé son penchant pour les Bleus. « Forcément que les Bleus sont dans un coin de ma tête. À moi de continuer de travailler, de tout mettre en œuvre pour y arriver, parce que parfois ça peut aller vite. Il y a une grosse concurrence aux postes de devant, mais peut-être que ma polyvalence m’aidera à l’avenir », a t-il déclaré le 25 juillet 2021 au journal Le Dauphiné Libéré.