Le Maroc et l'Algérie n'organiseront pas les deux prochaines éditions de la coupe d'Afrique des nations de handball, comme cela était initialement prévu. La Confédération africaine de cette discipline vient de décider de leur retirer officiellement l'organisation de ces deux rendez-vous. L'annonce a été faite mardi 29 mars 2022 par la la haute instance africaine de Handball dans un communiqué.

« Réuni en session extraordinaire tenue par visioconférence le 28 mars 2022, le Conseil de la CAHB a procédé à l’examen des conditions de préparation et d’organisation de la 25e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Séniors Hommes prévue en 2022 au Maroc et de la 26e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Seniors Hommes, prévue en 2024, en Algérie », peut-on lire en effet dans le communiqué de la CAHD.

« Après évaluation de cette situation et, conformément au principe de n’autoriser à faire participer les membres concernés par les questions en débats, a décidé ce qui suit : – Retrait de l’organisation de la 25e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Seniors Hommes (2022) à la Fédération royale marocaine de Handball ; – Retrait de l’organisation de la 26e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Seniors Hommes (2024) à la Fédération algérienne de Handball », ajoute la même source.

À lire aussi :  Entre l'Algérie et la France, Yacine Adli a tranché

Pourquoi la CAN de handball a-t-elle été retirée à l'Algérie et au Maroc ?

La confédération africaine de handball explique cette décision par les grandes divergences entre les fédération des deux pays concernés. Il est vrai que l'Algérie menaçait de ne pas prendre part à la prochaine CAN dans le cas elle sera maintenue au Maroc. D'ailleurs, ce tournoi, qui été initialement prévu en janvier 2022, a été reporté justement à cause du retrait de l'Algérie.

Pour éviter un tel scénario, la CAHD a décidé ainsi de retirer l'organisation de cette 25e édition CAN du Maroc. Elle a également pris la même décision pour la 26e édition prévue en Algérie. « En appréciant le rapport du Comité exécutif, le Conseil constate que les divergences extra-sportives ont profondément entaché les relations entre la Fédération royale marocaine de handball (FRMHB) et la Fédération algérienne de handball (FAHB) », a expliqué la confédération africaine dans son communiqué. « Il en découle que malgré les efforts déployés pour éviter le boycott par certaines sélections participantes, le Conseil note avec un profond regret que des divergences persistent encore et sont de nature à mettre en péril le bon déroulement de ces événements », ajoute la Confédération africaine de handball dans son communiqué.