Les traversées maritimes de et vers l'Algérie vont-elles se poursuivre durant la saison estivale ? Une compagnie de transport maritime de voyageurs desservant l'Algérie s'est exprimée sur le sujet mercredi 30 mars 2022. Il s'agit de Corsica Línea qui a rendu public un communiqué à travers lequel elle a apporté certaines précisions pour ses clients qui se demandent s’il est possible de réserver en prévision de l'été prochain.

Les autorités algériennes ont donné leur feu vert pour la poursuite des liaisons aériennes durant l'été 2022. Mieux encore, le programme de vols entre l'Algérie et de différentes destinations a été renforcé. Qu'en est-il des traversées maritimes ?

Des signes avant-coureurs laissent prévoir une reprise conséquente du trafic maritime dans les tout prochains mois. Deux navires d'Algérie Ferries, à savoir le Tassili II et Tariq Ibn Ziyad, sont actuellement dans la dernière étape de leur maintenance et devront reprendre du service cet été.

« La reprise des activités du navire Tariq Ibn Ziyad permettra d'augmenter les capacités globales de la flotte nationale de transport maritime à 5 700 passagers et 1 650 véhicules, ce qui contribuera au renforcement des voyages maritimes, notamment durant la saison estivale », a déclaré d'ailleurs l'ex-ministre des Transports Aissa Bekkai le 5 mars dernier.

Traversées maritimes en été, « nous attendons la confirmation des autorités algériennes »

Cela dit, aucune décision dans ce sens n'a été jusque là annoncée. C'est ce qu'a confirmé Corsica Linea dans un communiqué rendu public mercredi 30 mars. « Suite aux nombreuses demandes reçues via nos réseaux sociaux et call center, nous sommes conscients qu’il vous est contraignant de ne pouvoir réserver vos traversées au-delà du 1er juin 2022 », a écrit en effet la compagnie.

À lire aussi :  Aéroport de Paris-Charles de Gaulle : Gare aux emballeurs clandestins

« Cependant, nous tenions à vous confirmer que nous ne sommes toujours pas en mesure d’ouvrir à la vente les traversées estivales entre la France et l’Algérie. Nous attendons en effet, la confirmation des autorités algériennes », ajoute Corsica Linea.