Après deux années de disette en raison de la crise sanitaire, le secteur du tourisme au Maroc connait un véritable boom. En effet, selon la ministre marocaine du Tourisme, de l'Artisanat et de l'Économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, les recettes touristiques se sont élevées à 9,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin mars 2022, en hausse de 80 % par rapport à la même période de l'année écoulée.

Ainsi, même si le secteur n'est pas encore revenu à son niveau d'avant la crise sanitaire, il connait une reprise spectaculaire. La ministre, qui a signalé l'importance du secteur du tourisme pour l’économie marocaine, a expliqué en réponse à des parlementaires que plusieurs mesures d’accompagnement ont été prises par l’exécutif en vue de booster la relance du secteur, fortement touché par la pandémie. Il s’agit entre autres du plan d’urgence de 2 MMDH, le versement de l’indemnité forfaitaire de 2 000 dirhams avant l’Aïd el-Fitr pour l’ensemble des employés du secteur, les transporteurs touristiques et les restaurants classés et le report du remboursement des échéances des crédits bancaires des entreprises touristiques.

Fatim-Zahra Ammor a également affirmé que des centaines de demandes de rénovation des établissements hôteliers ont été déposées en vue de bénéficier de l’aide de l’État et le déploiement d’une grande campagne de publicité et de marketing pour relancer le secteur, avec comme objectif de doubler le nombre d’arrivées à l'horizon 2030. Elle a expliqué qu’un travail se réalise dans le secteur de l'artisanat à travers le renforcement du cadre légal et réglementaire relatif aux activités artisanales et à la couverture médicale, et la mise en place de la plateforme du registre national de l’artisanat, qui organise 172 métiers, notant, dans ce sens, que 96 000 professionnels y sont inscrits. Fatim-Zahra Ammor a indiqué que les exportations de l’artisanat ont affiché, quant à elles, une hausse de 25 % durant la même période.

Par ailleurs, en réponse à une autre question relative à l’investissement touristique, la ministre a indiqué que son département a réorienté les interventions de la Société marocaine d'Ingénierie touristique (SMIT) vers des investissements touristiques qui répondent davantage aux exigences des touristes, en exploitant une étude réalisée par l'Office National marocain du Tourisme sur les attentes des touristes marocains et étrangers. Il faut dire que le secteur touristique au Maroc a connu une embellie depuis la reprise des vols internationaux.