L’Algérie a remporté samedi soir la Coupe des Nations Mantaises de football, en s’imposant en finale face au Maroc par un but à zéro. Une victoire longuement célébrée par les centaines de supporters algériens au stade Jean-Paul David et dans nombreux quartiers de Mantes-la-Jolie (Yvelines).

La rivalité sportive entre l’Algérie et le Maroc dépasse les frontières des deux pays. C’est ce qui s’est confirmé à l’occasion de la finale de la Coupe des Nations qui avait opposé la sélection algérienne à son voisin marocain samedi 18 juin à Mantes-la-Jolie en France. Une rencontre entre deux sélections de quartiers représentant les deux nations et dont l’enjeu à suscité une grande passion au sein des communautés algérienne et marocaine, un peu partout en France.

Pour cette troisième édition de la Coupe des Nations Mantaises, lancée en 2019, la finale a vu la qualification de l’Algérie et du Maroc. Un derby palpitant qui a attiré la grande foule au stade Jean-Paul David de Mantes-la-Jolie en début de soirée du 18 juin. Venus en masse, les supporters algériens et marocains ont créé une ambiance chaleureuse dans les gradins du stade. De nombreuses familles sont venues assister à cette finale d’une compétition réservée aux communautés africaines, mais aussi européennes.

La finale Algérie-Maroc a été disputée entre deux équipes qui veulent finir en beauté ce tournoi entamé le 29 mai dernier avec la participation de plusieurs équipes représentant des pays africains et européens de Mantes-la-Jolie. Il aura fallu attendre la 80e minute du match pour voir l’attaquant algérien, Tomy Bouseksou, inscrire le premier but de la soirée. Un seul but suffisant pour le bonheur de la sélection algérienne qui s’offre le trophée de cette compétition.

Le but de la sélection algérienne a été suivi par une explosion de joie dans les gradins du stade. Des supporters algériens déchainés ont allumé des fumigènes en entonnant des chants à la gloire des Verts. Le fameux « One, Two, Three, Viva l’Algérie » a raisonné dans les gradins. Et la fête s’est poursuivie après le coup de sifflet final de l’arbitre dans les quartiers de Mantes-la-Jolie où réside une forte communauté algérienne.

Le fair-play, grand vainqueur de cette finale Algérie-Maroc

Au-delà de la victoire de l’Algérie face au Maroc, ce qu’il faudrait surtout retenir c’est le fair-play exemplaire qui a marqué cette finale, que ce soit entre les 22 joueurs sur le terrain ou entre les supporters des deux pays voisins. « Je suis fier d’être là, c’est un grand rassemblement. Ça montre qu’il y a une bonne ambiance dans les quartiers, contrairement à la mauvaise image qui peut être véhiculée dans les médias », confie Yacine, un supporter algérien, au journal Le Parisien.

Très fair-play, les joueurs et les supporters marocains ont tenu à féliciter leurs homologues algériens pour cette victoire. « On est là entre amis, même si on a perdu, c’est comme si on avait gagné, car on est ensemble », déclare un fan de l’équipe marocaine. « Ça donne goût au sport à travers les valeurs du partage. C’est très bien organisé et il n’y a pas de rivalité en soi, ce sont deux équipes du quartier », ajoute un autre supporter marocain. « Trois, deux, un, vive les Marocains, one, two, three, viva l’Algérie », lance-t-il comme pour résumer l’esprit de sportivité ayant marqué cette finale.