Les frontières terrestres entre l'Algérie et la Tunisie sont fermées depuis plus de 2 années en raison du covid-19. Une situation vécue avec amertume par les populations de deux pays, notamment les touristes qui attendent avec impatience leur réouverture.

Fermées en mars 2020 en raison de la pandémie de covid-19, les frontières terrestres entre l'Algérie et la Tunisie sont toujours fermées pour le passage des citoyens des deux pays. Mais avec l’amélioration de la situation sanitaire constatée ces derniers mois, de nombreuses voix en Tunisie et en Algérie ne cessent de lancer des appels en direction des responsables des deux pays pour la réouverture totale des frontières terrestres.

Appels pour la réouverture des frontières terrestres entre l'Algérie et la Tunisie

C'est le cas notamment des professionnels du tourisme en Tunisie qui misent énormément sur le retour des touristes algériens à l’occasion de la saison estivale. Depuis la fermeture des frontières terrestres entre les deux pays, le secteur du tourisme tunisien enregistre des pertes énormes faute d’afflux de visiteurs algériens. Pour les voyagistes et acteurs du secteur touristique tunisien, le salut passera par la réouverture des frontières terrestres entre les deux pays[1]Tunisie : Les professionnels du tourisme appellent à la réouverture des frontières avec l'Algérie.

Les Algériens sont également touchés par cette fermeture, eux qui sont des centaines de milliers à se rendre chaque année en Tunisie pour y passer leurs vacances, mais aussi pour des visites familiales où pour des motifs sanitaires.

Les touristes algériens pour sauver le secteur touristique en Tunisie

Selon la présidente de la Fédération tunisienne de l’Hôtellerie (FTH), la Tunisie a perdu plus de 3 millions de visiteurs algériens depuis la fermeture des frontières terrestres entre les deux pays en mars 2020.

Les postes frontaliers terrestres entre l’Algérie et la Tunisie sont les principales portes d’accès pour les touristes algériens en Tunisie, avec 93 % de passagers. C’est pour dire l’importance que constitue la réouverture des frontières terrestres pour les voyageurs algériens et le secteur touristique tunisien. Il suffit d’ailleurs de consulter les derniers chiffres publiés par l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) pour se rendre compte de l’impact de cette fermeture des frontières sur le flux des touristes algériens.

Ils étaient en effet à peine 36 000 touristes algériens à avoir visité la Tunisie du 1er janvier au 15 mai 2022, selon le directeur central de la Promotion (DCP, marketing) à l’ONTT, Lotfi Mani. Cela prouve que la majorité des touristes algériens préfère se rendre en Tunisie par voie terrestre. Et ils sont d’ailleurs impatient de voir enfin les autorités des deux pays décider d'une réouverture dès cet été.

Un ministre tunisien s’exprime sur la réouverture des frontières entre l’Algérie et la Tunisie

Cette question, qui revient avec insistance ces derniers jours en Tunisie et en Algérie, a été posée lundi 27 juin au ministre tunisien de la Jeunesse et des Sports, Kamel Deguiche.

Invité de la chaine Ennahar TV, le ministre tunisien, qui se trouve à Oran à l’occasion des Jeux méditerranéens, a été interrogé sur la question de la réouverture des frontières terrestre entre l’Algérie et la Tunisie.

« Nous avons reçus des assurances que les frontières seront rouvertes dès cet été », affirme le ministre tunisien. « Nos frères algériens peuvent venir en Tunisie et nos citoyens se rendront en Algérie dès cet été  et ce sera l’occasion de renouer les relations entre les deux peuples », ajoute-t-il.