La cérémonie d'ouverture des Jeux méditerranéens, le 25 juin dernier au stade olympique d’Oran, a été marquée par un spectacle riche en couleurs. Des internautes ont toutefois soulevé l’absence de grands noms de la chanson algérienne lors de cet événement sportif. Pourtant, des informations ont circulé quelques jours avant l’ouverture des JM d’Oran faisant état de la présence de nombreux artistes algériens à l’instar de DJ Snake et Soolking.

Les Jeux méditerranéens, lancés depuis 4 jours, se poursuivent jusqu’au 5 juillet prochain à Oran. Comme tout événement d’envergure, les regards sont toujours braqués sur la cérémonie d’ouverture. C’est le moment le plus attendu par les spectateurs pour découvrir l’aspect culturel et festif autour de l’événement sportif.

D’ailleurs, les organisateurs font toujours appel à des chanteurs de renommée mondiale pour participer à la cérémonie d’ouverture, afin d’ajouter un cachet artistique à l’événement. C’est ce qui devait être le cas lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux méditerranéens. En effet, plusieurs informations ont circulé dans certains médias et sur les réseaux sociaux annonçant la présence de certains chanteurs algériens, à l’instar de Soolking.

Soolking a-t-il refusé de se produire à la cérémonie d'ouverture des JM d'Oran ?

Ces informations se sont avérés finalement fausses, puisque le jour J aucun des grands noms de chanteurs algériens cités sur les réseaux sociaux n’a été présent au stade olympique d’Oran. Des absences qui ont suscité une grande polémique sur les réseaux sociaux, où certains sont allés jusqu’à accuser quelques-uns de ces chanteurs d’avoir exigé des organisateurs des Jeux méditerranéens un important cachet pour se produire lors de la cérémonie d’ouverture.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

C’est le chanteur Soolking, qui a fait l’objet de plus de critiques d’une partie des internautes, qui l'ont accusé ouvertement d’avoir « tourné le dos » à son pays et choisi de chanter en France. En effet, le 24 juin, soit la veille de l’ouverture des JM d’Oran, le chanteur algérien Soolking s’est produit en compagnie de Kendji Girac au stade de France à Paris à l’occasion de la clôture de la finale de rugby du Top 14. Cette accusation a fait réagir le chanteur à travers un message publié dans la soirée du lundi 27 juin sur son compte Instagram.

Voici la réponse de Soolking à propos de son absence aux JM d’Oran

Dans son message écrit en langue arabe, Soolking, de son vrai Abderraouf Derradji, a voulu surtout s’adresser à « certaines pages qui n’ont aucune crédibilité aux yeux des Algériens ». Pour Soolking, « les Algériens savent faire la différence entre les vrais et les faux patriotes et ceux qui se cachent derrière des pages pour déformer l’image et la réputation des gens ». « Vous ne pourrez pas enlever l’amour de l’Algérie à un jeune algérien nommé Abderraouf. Je veux surtout expliquer que je n’ai jamais refusé d’être solidaire avec mon pays », écrit le chanteur.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

« Certains ont propagé des rumeurs sur moi pour ternir mon image », lance-t-il. « Je n’ai reçu aucune invitation de la part des organisateurs pour que je puisse leur demander quoi que ce soit », explique le chanteur. « Que ces faux blogueurs se préparent à affronter la justice, car cette fois ils ont touché à mon nationalisme », ajoute encore Soolking.