La nouvelle vidéo du youtubeur algérien Anes Tina a suscité une polémique. Intitulée « El Kahwiyine », en référence au teint marron de la peau, cette vidéo humoristique, qui tourne en dérision le comportement d’une frange de la jeunesse algérienne durant la saison estivale, est jugée discriminatoire voir raciste par une partie du public. D’autres Algériens ont trouvé par contre le travail d’Anes Tina, « sensé et objectif » loin de toute « connotation raciste ».

La publication d'une nouvelle vidéo humoristique du youtubeur algérien Anes Tina a provoqué un tollé en Algérie. Publiée dans la soirée du 29 juillet 2022, la production intitulée « El Kahwiyine », que l’on peut traduire par « les marrons » a déjà enregistré plus d’un demi-million de vues sur YouTube. Dans la vidéo en question, Anes Tina a traité d’une manière humoristique le comportement de certains jeunes Algériens durant l’été.

Mais en choisissant le terme « kahwi » pour qualifier cette frange de la jeunesse algérienne, le youtubeur Anes Tina, de son vrai nom Anes Bouzeghoub, a été la cible d’attaques de nombreux internautes sur les réseaux sociaux. Ces derniers reprochent au comédien d’avoir eu recours à un terme jugé discriminatoire pour qualifier une catégorie de la jeunesse algérienne : « El kahwiyine », en référence au teint foncé de ces jeunes.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

« El Kahwiyine » d’Anes Tina fait le buzz

Dans ce clip de moins de 4 minutes, Anes Tina a résumé le quotidien d’une frange de la jeunesse algérienne durant la saison estivale. On y voit un groupe de jeunes, dont certains ont la peau blanche, se préparer pour une sortie à la plage. Des jeunes algériens qu’Anes Tina qualifie d’une « race étrange » constituée d’un mélange entre « les chameaux et les cigognes ». Ces jeunes se distinguent par des comportements extravagants et parfois violents, comme en témoignent les images du clip.

Ce sont ces jeunes-là que Anes Tina qualifie de « kahwiyine » non pas par rapport à la couleur de leur peau, mais surtout en raison de leur comportement. C’est d’ailleurs ce que le comédien a tenu à expliquer à la fin du clip. « Il faut savoir que Kahwi n’a rien à avoir avec la couleur de la peau ni la classe sociale », lance Anes Tina. « Tu peux être un kahwi en Algérie même si tu as la peau blanche et que tu vis dans un quartier chic. Car le Kahwisme est, avant tout, une idée et une idée est immortelle », ajoute le youtubeur de 33 ans.

À lire aussi :  Affaire Future Gate : Voici le sort de Numidia Lezoul et des autres influenceurs

Vidéo : Nouveau clip d'Anes Tina

Les avis sont partagés sur les réseaux sociaux à propos de la vidéo d'Anes Tina

Sur les réseaux sociaux, les avis sont partagés entre ceux qui ont reproché à Anes Tina d’avoir utilisé le terme « kahwi » et ceux qui l’ont applaudit. « Le racisme, d'où qu'il vienne, est un crime du cœur et de l'esprit. Il abaisse, il salit, il détruit », écrit un internaute en commentant le clip « El Kahwiyine » sur la page Facebook d’Anes Tina, qui a déjà reçu plus 35 000 commentaires en moins de deux jours. « Je vous connais plus pertinente dans l'analyse artistique des faits de société, mais avec ce dernier clip vous vous êtes tombé très bas en évoquant un sujet clivant pour notre société », ajoute un autre.

D’autres internautes ont salué le travail d’Anes Tina. Ces derniers ont surtout tenu à défendre le comédien face à ceux qui l’ont accusé de racisme. « Anes Tina a expliqué que le terme Kahwi signifie un état d'esprit et un comportement et non pas une couleur de peau », écrit un internaute. Il faut dire que l'utilisation du mot « kahwi » pour qualifier un certain comportement chez une frange de la société prend de plus en plus d'ampleur en Algérie. C'est peut-être bien cette banalisation du terme et son utilisation par une grande partie des Algériens qui fait oublier le caractère raciste de cette qualification.