La Confédération africaine de football (CAF) a réagi, ce dimanche 7 août 2022 à travers un communiqué, aux récents propos tenus par le président du club italien du FC Naples sur la Coupe d'Afrique des nations.

Le président du FC Naples, Aurelio De Laurentiis, a annoncé qu’il n’engagera plus de joueurs africains, sauf s’ils acceptent de renoncer à participer à la Coupe d’Afrique des nations[1]CAN en hiver : Le président du SSC Napoli ne veut plus de joueurs africains. « Ne me parlez plus des (footballeurs) Africains. Je leur veux du bien, mais soit ils me signent une renonciation à participer à la Coupe d'Afrique ou sinon […] je ne les ai jamais à disposition », a lancé le président du FC Naples, où évolue l'international algérien Adam Ounas, lors d'une émission diffusée dans la soirée du mardi 2 août sur le site Wall Street Italia.

Cette déclaration a suscité une vaste polémique et a fini par faire réagir l’instance dirigeante du football africain, en l’occurrence la CAF. Dans un communiqué publié ce dimanche 7 août sur son site officiel, la CAF se dit « consternée par les propos irresponsables et inacceptables tenus par le président de Naples, M. Aurelio De Laurentiis, sur les joueurs africains et la Coupe d'Afrique des Nations »[2]CAF condemns unacceptable comments by Napoli FC president on African players, CAF.

En déclarant publiquement que les joueurs qui signent pour Napoli doivent signer une renonciation dénonçant la participation à la Coupe d'Afrique des Nations comme condition d'emploi, « les propos de De Laurentiis risquent de tomber sous le coup de l'article 14 du Règlement disciplinaire de l'UEFA. La CAF demande donc instamment à l'UEFA d'ouvrir une enquête disciplinaire à son encontre », ajoute la CAF.

À lire aussi :  L'équipe d'Algérie va dépasser le Cameroun au nouveau classement FIFA

La CAF dénonce les propos du président du FC Naples et lui lance un défi

La CAF se dit « attachée au rôle que joue le football en Afrique, en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, en Asie et dans le monde pour rassembler et unir des personnes de cultures, de groupes linguistiques, de races, de groupes ethniques et de religions différentes. Nous ne doutons pas que Napoli et l'UEFA sont aussi engagés que la CAF envers ces objectifs humanitaires mondiaux », explique la même source.

« Doit-on supposer que le président de Naples va inclure des conditions restrictives similaires aux joueurs d'Amérique du Sud, d'Asie et d'autres confédérations leur interdisant de jouer dans leurs compétitions continentales qui sont importantes pour le développement et la croissance du football dans le monde ? » s’interroge l’instance du football africain à propos de la dernière sortie du président du club italien.

La Coupe d'Afrique des Nations est « la compétition phare du continent africain et l'une des principales compétitions mondiales de football. Sa dernière édition au Cameroun a été diffusée dans plus de 160 pays et a attiré plus de 600 millions de téléspectateurs », conclut le communiqué du département de la communication de la CAF.

À lire aussi :  Le départ de Youcef Belaïli fait perdre des abonnés au Stade brestois 29

References