Le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) a publié son rapport 2021/2022 incluant le classement mondial des pays, selon l’Indice de développement humain (IDH). Ce rapport révèle que les progrès réalisés par les pays africains ont été stoppés par la pandémie du Covid. L'Algérie est classé 3e au niveau africain et 91e au niveau mondial. 

Selon ce rapport du PNUD, les populations dans plusieurs pays souffrent d'un recul énorme sur les plans social et économique. "Le monde vacille de crise en crise, piégé dans un cycle de lutte contre les incendies et incapable de s'attaquer à l’origine des problèmes auxquels nous sommes confrontés", avertit le PNUD dans ce rapport consacré au développement humain.

Ainsi, 59% des pays ayant un IDH (indice de développement humain) faible ou moyen, dont plusieurs en Afrique, ont vu leurs performances en matière d’IDH décliner entre 2020 et 2021. Ces chiffres descendent à 61% pour les pays ayant un IDH élevé et à seulement 33% pour ceux ayant un IDH très élevé. Bien qu’en 2021, l’institution a noté une certaine reprise au niveau mondial, elle a été partielle et inégale. La plupart des pays à IDH très élevé ont enregistré des améliorations, tandis que la plupart des autres ont connu des baisses continues.

L'Algérie devant la Tunisie et le Maroc

"Le retour en arrière peut devenir plus soudain ou plus fréquent, ou les deux ; il est déjà devenu évident pendant la pandémie de Covid-19. Pour la première fois dans l'histoire, la valeur de l'IDH mondial a baissé, ramenant le monde à l'époque juste après l'adoption du programme 2030 pour le développement durable et de l'accord de Paris", a indiqué le PNUD. Et d’ajouter : "Chaque année, quelques pays connaissent des baisses de leurs IDH respectifs. Cependant, 90 % des pays ont vu leur IDH baisser en 2020 ou en 2021, ce qui dépasse de loin le nombre de pays qui ont connu une inversion de tendance à la suite de la crise financière mondiale", affirme ce rapport .

Dans ce classement, l’île Maurice s'est accaparé la première place et une 63e place mondiale. Il est le seul pays du continent à se situer dans la catégorie des pays ayant un IDH "très élevé". Il est suivi des Seychelles à la 72e place mondiale et l'Algérie à la 91e place. Ces pays sont suivis de l'Egypte et la Tunisie (97e), la Libye (104e) l'Afrique du Sud (109e) le Gabon (112e),le Botswana (117e) et le Maroc qui ferme le top 10 africain à la 123e place. Il faut souligner que le classement de l’IDH évalue le niveau de développement humain des pays (189 au total), en se basant sur plusieurs données, dont le niveau d’éducation de la population, la santé et le revenu.