La situation de l'économie mondiale est désastreuse. Les populations dans plusieurs pays souffrent d'un recul énorme sur les plans social et économique. "Le monde vacille de crise en crise, piégé dans un cycle de lutte contre les incendies et incapable de s'attaquer à l’origine des problèmes auxquels nous sommes confrontés", avertit le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dans un rapport consacré au développement humain. Cette institution indique également que "sans un changement radical de cap, nous risquons d’avoir à supporter encore davantage de privations et d'injustices".

Le rapport du PUND est accablant. Intitulé "Temps incertains, vies bouleversées : façonner notre avenir dans un monde en mutation", ce rapport publié, jeudi 8 septembre, affirme qu’un ensemble d’incertitudes s’accumulent et interagissent pour perturber la vie de manière inédite. "Les deux dernières années ont eu un impact dévastateur pour des milliards de personnes dans le monde, lorsque des crises comme la Covid-19 et la guerre en Ukraine se sont succédé et ont interagi avec des changements sociaux et économiques radicaux, des changements planétaires dangereux et une aggravation de la polarisation", indique ce rapport .

Recul mondial

Ainsi, selon ce rapport, "l'inversion est presque universelle, puisque plus de 90 % des pays ont enregistré une baisse de leur IDH (Indice de développement humain, ndlr) en 2020 ou 2021 et plus de 40 % ont vu leur score chuter au cours de ces deux années, signalant que la crise continue de s'aggraver pour beaucoup". L’Amérique latine, les Caraïbes, l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud ont été particulièrement touchées, indique le rapport.

Achim Steiner, administrateur du PNUD cité dans le rapport, indique que "le monde cherche par tous les moyens à répondre aux crises consécutives. Nous avons vu avec le coût de la vie et les crises énergétiques que, s’il est tentant d’y apporter des solutions rapides comme les subventions aux combustibles fossiles, les tactiques de secours immédiats retardent les changements systémiques à long terme que nous devons apporter", ajoutant : "Nous sommes collectivement paralysés face à ces changements. Dans un monde défini par l’incertitude, nous avons besoin d’un sens renouvelé de la solidarité mondiale pour relever nos défis communs et interconnectés".

Recommandations du PNUD

Pour faire face à cette situation, le PNUD recommande à travers son rapport, de mettre en œuvre des politiques axées sur l’investissement des énergies renouvelables, sur la préparation aux pandémies et sur l’assurance, notamment la protection sociale pour préparer les sociétés aux "aléas d’un monde incertain". L'institution a également mis en avant  le rôle de l’innovation sous ses nombreuses formes (technologique, économique, culturelle) pour renforcer les capacités et pour répondre aux difficultés à venir.

L'auteur principal de ce rapport, Pedro Conceiçao, relève que "pour traverser l’incertitude, nous devons redoubler d’efforts en matière de développement humain, sans nous contenter d’améliorer la richesse ou la santé des personnes". Il appelle à "protéger la planète et fournir aux individus les outils dont ils ont besoin pour se sentir plus en sécurité, reprendre le contrôle de leur vie et conserver l’espoir dans l’avenir".