Le football algérien vient de perdre une pépite binationale au profit de la Tunisie. Il s'agit du milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais (OL), Chaïm El Djebali qui a décidé officiellement de représenter les Aigles de Carthage. L'annonce a été faite, lundi 12 septembre, par la Fédération tunisienne du football (FTF).

La course aux binationaux a toujours fait rage entre l'Algérie, la Tunisie, le Maroc mais aussi la France. Dès qu'un joueur binational commerce à émerger, les fédérations de ces pays lui font les yeux doux pour se l'accaparer. Il faut dire que ces éléments font souvent la différence avec l'équipe qu'il choisissent.

Si la sélection algérienne est arrivée au toit de l'Afrique c'est grâce surtout à ses binationaux. Idem pour les équipes marocaine et tunisienne qui sont également portées par ces joueurs émigrés ou enfants d'émigrés. Dans cette bataille qui n'en finit pas, les Aigles de Carthage viennent de frapper un gros coup en réussissant à chiper un joueur qui brille de mille feux en France et qui est promis à un avenir radieux.

Le père de Chaïm El Djebali vient de Tunisie et sa mère d'Algérie

Chaïm El Djebali qui évolue au poste de milieu de terrain et qui a signé son premier contrat professionnel avec l'OL en juillet 2022 a en effet choisi de porter les couleurs de la sélection tunisienne. C'est la Fédération tunisienne qui a annoncé la nouvelle avec, en illustration, une photo du joueur avec le président de cette instance.

Né en 2004 à Décines, commune française située dans la métropole de Lyon, le joueur qui a déjà été sélectionné en équipe de France des U16, avait bien l'embarras du choix concernant sa nationalité internationale. Il pouvait ainsi opter pour la France et pour les deux équipes maghrébines. Chaïm El Djebali est, en fait, d'un père tunisien et d'une mère algérienne, ce qui lui ouvre la possibilité de représenter l'une des deux sélections, en plus de celle de son pays de naissance. Il a ainsi finalement choisi la patrie de son père.