La France boycottera-t-elle la Coupe du monde au Qatar ?

Coupe du Monde au Qatar

Si le mondial 2022 aura lieu comme d'habitude dans les différents stades du petit émirat du Qatar, il ne se passera visiblement pas comme d'habitude dans d'autres pays. La campagne de boycott a pris de l'ampleur en France, avec la décision de plusieurs grandes villes de ne pas installer des fanzones et des écrans géants pour permettre aux supporters de suivre les matchs sur place.

En effet, après Lille, Strasbourg, Marseille et Bordeaux, la capitale française, Paris, a suivi le mouvement en décidant de ne pas « faire la promotion du mondial 2022 », en installant des écrans géants et des fanzones, notamment pas loin de la Tour Eiffel. Selon plusieurs médias de l'Hexagone, notamment France 24, Paris a pris cette décision pour plusieurs raisons, dont le mauvais traitement des travailleurs immigrés et les décès lors de la construction des infrastructures pour le mondial.

Moins de deux mois avant l'ouverture de ce tournoi quadriennal, le mouvement de boycotte prend de l'ampleur et les initiateurs ont l'embarras du choix en ce qui concerne les arguments. « Pour nous, il n’a pas été question d’installer des zones de diffusion des matchs pour plusieurs raisons : la première ce sont les conditions de l’organisation de cette Coupe du monde, tant sur l’aspect environnemental que social, la seconde, c’est la temporalité, le fait que ça ait lieu au mois de décembre », a précisé l'un des adjoints d'Anne Hidalgo.

Différentes raisons pour expliquer ce mouvement de boycott de la Coupe du monde 2022

La mairie de Lille, dans le Nord, a délibéré dans le même sens. Martine Aubry, la maire, assume cette décision de ne diffuser « aucun match sur écran géant ». Il n'y aura donc pas de rassemblements festifs dans les villes françaises, notamment les grands centres urbains, où les fans ne peuvent communier avec l'équipe de France qu'en restant chez eux ou en se rendant dans les bars qui, business oblige, ont décidé de ne pas tourner le dos au mondial qatari.

Il faut dire enfin que ce mouvement de boycott qui a contaminé d'autres pays occidentaux, à l'instar du Canada, ne s'explique pas uniquement par les questions des droits de l'Homme comme veulent le faire croire ses différents initiateurs. Le mondial 2022 se déroule exceptionnellement en hiver et l'ambiance habituelle à l'occasion de cette compétition mondiale va certainement être moindre. Mieux que cela, la guerre en Ukraine a causé une grave crise énergétique en Europe qui contraint les pays à plus d'économiques en énergie. C'est peut-être pour cela aussi que ce mouvement a trouvé des adeptes de façon rapide.

Retour en haut
Share via
Copy link