L'Algérie a décidé de lever toutes les restrictions sanitaires imposées aux voyageurs qui arrivent dans les ports, les aéroports et aux postes frontaliers algériens. C'est l'ambassade d'Algérie à Doha, au Qatar, qui a annoncé, lundi 31 octobre, cette nouvelle par le biais d'un communiqué faisant savoir que le pass vaccinal et le test PCR ne sont plus exigés pour entrer en Algérie.

Mais cette décision a créé un imbroglio qui met beaucoup d'Algériens dans la difficulté. Particulièrement ceux qui doivent se rendre en Algérie ces jours-ci. Aujourd'hui, personne n'est capable de leur dire la date de l'entrée en vigueur de cette décision, parce que l'ambassade d'Algérie au Qatar est la seule institution ayant communiqué sur la question et elle n'a pas précisé quand est-ce que les voyageurs peuvent aller en Algérie sans pass vaccinal ni test PCR.

« L'ambassade d'Algérie à Doha informe les ressortissants algériens au Qatar désireux de voyager vers l'Algérie que les hautes autorités du pays ont décidé de lever toutes les mesures de présentation de pass vaccinal covid-19 et test RT-PCR négatif appliquées à l'entrée au territoire national, par les aéroports, les ports et les frontières terrestres », a en effet indiqué le communiqué de la représentation diplomatique algérienne à Doha.

Fin des mesures sanitaires pour rentrer en Algérie : Communication interne sans précision de date

Il est tout de même étrange que ce soit une ambassade d'Algérie qui communique sur la question et non les institutions les plus concernées, en l'occurrence le premier ministère, le ministère de la Santé ou le comité scientifique de suivi de la pandémie de coronavirus. Selon le site spécialisé VVA, c'est le ministère des Affaires étrangères qui a transmis la décision aux ambassades d'Algérie, alors qu'en parallèle, la Direction générale de l'aéronautique et la météorologie (DGAM), relevant du ministère des Transports, a saisi les compagnies aériennes sur la question. En somme, une communication interne sans précision de date et qui a eu du mal à arriver chez le public.

« J'ai l'honneur de vous informer qu'il a été décidé par les pouvoirs publics la levée de l'exigence de la présentation du pass vaccinal de moins de neuf mois ainsi que la présentation du test PCR négatif de moins de 72 heures [...] À cet effet, je vous saurais gré des dispositions à faire prendre pour l'application de cette décision », est-il écrit dans la correspondance de la DGAM aux 17 compagnies aériennes étrangères qui opèrent des vols de et vers l'Algérie.

C'est le rôle des compagnies aériennes

Donc, à ce jour, aucune date n'a été donnée par aucune autorité pour l'entrée en vigueur de la décision de la levée des restrictions sanitaires dans les ports, les aéroports et aux postes frontaliers en Algérie. Il importe de préciser cependant que dans ce genre de situations, ce sont les compagnies aériennes qui sont censées communiquer sur la question en direction de leurs clients. Et puisque les compagnies aériennes sont informées officiellement de la levée de ces restrictions, elles devraient procéder à la mise à jour des restrictions au niveau de tous les supporters de communication.