Beaucoup de choses ont été dites ces derniers jours quant à l’avenir de certains joueurs binationaux, notamment Rayan Aït Nouri et Houssem Aouar, au sein de l’équipe nationale algérienne. La polémique a été à son apogée, surtout que la liste des joueurs qui affronteront le Mali et la Suède, dans le cadre de rencontres amicales, ne compte pas les deux joueurs en question. En conférence de presse ce matin du 13 novembre 2022, Djamel Belmadi a donné quelques réponses aux questions que se posent les Algériens.     

Pour Rayan Aït Nouri, le sélectionneur national a donné une bonne nouvelle. Alors que la rumeur laissait entendre que cette pépite hésitait encore sur sa sélection, Djamel Belmadi a « officiellement » confirmé qu'il allait rejoindre l'Algérie. En effet, Belmadi a expliqué que « Rayan Aït Nouri a changé de nationalité sportive ». « C'est acquis depuis 3-4 jours », a-t-il affirmé. Et à Belmadi de détailler : « ceux qui disaient qu'Aït Nouri allait venir en novembre n'avaient pas la bonne information. Il ne pouvait pas venir pour ce stage, pour des raisons privées et profondes, qui sont anciennes. C'est un processus qui a débuté en octobre 2019 ».

« Vous vouliez que je dise qu'Aït Nouri, qui avait 19 ans, n'a pas voulu venir ? Qu'aurait-il dit à 22 ans alors ? Des gars comme lui, il y en a plusieurs. Houssem Aouar en fait partie », a ajouté Belmadi.

Quatre joueurs dont Aouar en phase de changer de nationalité sportive

Concernant Houssem Aouar, le sélectionneur national a été moins précis. « Beaucoup de choses ont été dites concernant Aouar, et il y a eu beaucoup d’informations non fondées », a-t-il dit en comparant le cas de ce joueur à celui de Rayan Aït Nouri dont le processus de changement de nationalité sportive a pris beaucoup de temps.

Belmadi, qui a invité la famille journalistique auprès de la FAF ou de sa personne, a également annoncé que d’autres joueurs, en nombre de quatre (4), sont en phase de changer de nationalité sportive pour pouvoir rejoindre la sélection nationale algérienne. Parmi eux figurerait Farès Chaibi. « J’ai déjà eu plusieurs discussions avec lui ( Farès Chaibi, NDLR) et il est à 100 % engagé avec l’Algérie. Il a déjà pris sa décision et il jouera pour l’Algérie », a déclaré Belmadi, avant de conclure : «  ça a été très difficile pour faire venir les joueurs durant ce stage, je ne peux pas en dire plus ».