Voici le pourcentage des harraga Algériens en Espagne

Harraga

L’Espagne est l’un des pays européens les plus exposés au phénomène de l’immigration clandestine. Elle est également ce qu’on appelle « l’une des portes de l’Europe » en la matière. En 2022, le flux officiel d’entrées illégales de harraga s’élève à plus de 31 000 personnes. Et les deux pays nord-africains, le Maroc et l’Algérie, en fournissent à eux seuls plus de 60 %.

Tandis que le chiffre de 31 000 entrées illégales vient de divers rapports du ministère de l’Intérieur et du Haut-Commissariat des Nations-Unies, les détails quant à la provenance des harraga proviennent d’un rapport de police qui a fuité dans la presse espagnole. Selon ce dernier, 38 % de ceux qui entrent illégalement en Espagne sont de nationalité marocaine, alors que 25 % d’entre eux sont de nationalité algérienne. En d'autres termes, ces deux pays sont pourvoyeurs de 63 % des immigrés clandestins qui entrent en Espagne.

Immigration en Espagne : 72 % des harraga sont passés par la frontière hispano-marocaine

Rappelons, dans ce contexte, que les « sans-papiers » algériens, qui partent directement des côtes oranaises pour gagner l’Espagne, ont été très nombreux durant l’année écoulée. En effet, après le répit imposé par la crise sanitaire, il a été constaté une multiplication des embarcations de fortune en direction des côtes espagnoles. Cependant, selon les chiffres globaux de l’immigration illégale en Espagne, 72 % des harraga sont passés par la frontière hispano-marocaine. En revanche, note la police espagnole, les routes du Sahel, autre point de passage, sont en chute libre avec une nette diminution des navires en provenance du Sénégal ou de la Mauritanie.

Aussi, selon les constatations de l’année écoulée, la pression maritime semble s’être déplacée sur l’Andalousie, proche du Maroc. En effet, selon les chiffres de la police, plus de 400 navires transportant des harraga ont été interceptés au large d’Almería en 2022. Les forces de l’ordre mentionnent aussi le flux important au large des îles Canaries avec plus de 350 navires repérés.

Retour en haut
Share via
Copy link