Traversées vers l'Algérie : Fini les bagages sur le toit des véhicules ?

Les images de véhicules chancelants sous des tonnes de cabas en quittant les ports de l’Algérie ne vont probablement plus se produire. En effet, les compagnies maritimes Algérie Ferries et Corsica Linea viennent de mettre en application une nouvelle consigne visant à interdire le transport de marchandises sur le toit des véhicules. Une décision qui mettra bien fin à un symbole du consumérisme algérien sur un territoire autre que l’Algérie.  

Rappelons que la mesure ayant pour objet d’interdire cette pratique remonte à l’automne 2022. Cependant, ce n’est que très récemment qu’elle a été mise en application. C’est du moins ce que rapportent nombre de médias locaux. En effet, il se trouve que le port d’Alger, celui d’Oran ainsi que le port d’Alicante interdisent l’embarquement d’une catégorie bien précise de véhicules. Il s’agirait des véhicules utilitaires transportant des marchandises sur les galeries. Les marchandises énumérées sont à la fois les valises, les vélos, les coffres ou autres.

Bagages sur le toit des véhicules : des saisies déjà effectuées aux ports algériens

Les voyageurs qui arrivent au port d'Alger seraient au courant que les services du port procéderont à la saisie systématique de tout bagage trouvé sur le toit d’un véhicule. Mais, pour le moment, seuls les véhicules utilitaires sont concernés par cette mesure.

Voyage & Immigration Visa de travail : Ce métier est en pénurie en Italie et en Espagne

À noter, dans ce contexte, que la douane algérienne a récemment procédé à la saisie de bagages, notamment au port d’Alger et au port de Ghazaouet. « Le 30 janvier dernier, rapporte le média algérien DjaliaDZ, les voyageurs, en provenance de Marseille, à bord du navire de la compagnie française Corsica Linea, ont été surpris, à leur arrivée au port d’Alger, par une disposition portant la saisie des bagages transportés sur les toits des voitures utilitaires ». « D’ailleurs, l’affaire fait parler d’elle encore sur les réseaux sociaux », ajoute la même source. Les passagers se sont montrés surpris, assurant qu’ils n’étaient aucunement au courant de la « nouvelle » mesure. Aussi, la semaine dernière, le port d’Alger a effectué une saisie de toutes les marchandises qui étaient sur les toits des véhicules qui arrivaient du port de Marseille à bord d’un navire de Corsica Linea.


Vous aimez cet article ? Partagez !