Séisme en Syrie : le SOS d'une famille algérienne (vidéo)

Émouvant. C'est le moins que l'on puisse dire de l'appel lancé par une famille algérienne établie en Syrie aux autorités algériennes. Dans une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux, cette famille originaire de la wilaya de Médéa, victime du séisme ayant touché une partie de la Syrie, a en effet lancé un « SOS ».

Sur la vidéo en question, l'on peut voir une jeune mère de famille, Fatiha Kebbache, entourée de ses 3 enfants, dont une fille âgée de 14 ans et deux garçons âgés de 13 ans et 9 ans, relatant le vécu « difficile » de sa petite famille depuis que leur maison a été dévastée par le tremblement de terre du 6 février 2023.

Elle y explique notamment, comment elle et sa progéniture se retrouvent, depuis, sans toit. La famille, vraisemblablement livrée à elle-même, passe les longues nuits du froid syrien sous une tente. Ce ne serait pas tout. Les déboires de cette même famille algérienne qui, pour une raison ou pour une autre, s'est installée en Syrie, n'en finissent pas. Dans ce pays également déchiré par une guerre civile depuis 2011, Fatiha Kebbache est ses enfants se retrouvent « sans papiers ». Impossible donc de retourner en Algérie. Son appel trouvera-t-il un écho auprès des services concernés ? Seul le temps nous le dira.

Société À Rouen, une soirée « les étrangers dehors » suscite la polémique

Rappelons que le séisme en Turquie et en Syrie a fait plus de 40'000 morts et des centaines de milliers de blessés, et a occasionné de lourds dégâts matériels. Les chances de survie semblent s'affaiblir de jour en jour autour de l'épicentre des séismes plus au nord, dans les régions montagneuses comme Kahramanmaras, et même enneigées d'Elbistan et Adiyaman, où le thermomètre est descendu la nuit jusqu'à -15 °C.

Des villes toutes entières ont été rasées, dévastées. Des millions de personnes sont sans abri ni emploi. Les conséquences de cette catastrophe naturelle seront forcément très lourdes pour l'économie des deux pays.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) avait d'ailleurs mis en garde contre les perturbations de la production alimentaire de base en Turquie et en Syrie. Les infrastructures de l'énergie, du transport et les canaux d'irrigation ont été également affectés et près de 7000 bâtisses ont été détruites. Les pertes se chiffrent en milliards de dollars.

Société L'Algérie recrute des enseignants d'arabe qui vont exercer en France


Vous aimez cet article ? Partagez !