Incidents du match ES Tunis-JS Kabylie : Voici la décision de la CAF

La Confédération africaine de football a pris sa décision concernant les graves incidents ayant émaillé le match ES Tunis-JS Kabylie du samedi 29 avril pour le compte des quarts de finale de la Ligue des champions d'Afrique. La rencontre et les graves dérapages des supporters tunisois ont eu lieu au stade olympique de Radès, dans la capitale tunisienne.

Lors de cette empoignade cruciale pour les deux équipes, notamment après la défaite (0-1) de la JS Kabylie au match aller à Alger, des supporters du club tunisien ont provoqué des violences dans les tribunes du stade de Radès, interrompant ainsi la rencontre pendant plus de 30 minutes. Selon un communiqué du club kabyle, des supporters de la JSK ont été blessés dans ces incidents qui ont enregistré des faits scandaleux comme le déclenchement de feux dans les tribunes, l'introduction de toutes sortes d'objets dangereux comme une tronçonneuse, une pelle et un marteau ainsi que l'utilisation de gaz lacrymogène qui avait rendu l'air irrespirable.

La CAF refuse de disqualifier l'ES Tunis. La JS Kabylie grande perdante

Il faut aussi rappeler que ces incidents violents ont eu lieu pendant la pause. Les dirigeants de la JS Kabylie, qui refusaient de reprendre le match conformément à la réglementation, ont été menacés par le commissaire de la rencontre. L'équipe de la JSK a dû reprendre le chemin du terrain et a concédé le match nul (1-1) synonyme d'élimination de la Ligue des champions d'Afrique.

Sports La FAF prend une décision importante concernant les joueurs étrangers

En raison de ces incidents que les réseaux sociaux ont révélés en long et en large, montrant surtout la violence des événements, la CAF de Patrice Motsepe a pris la décision de sanctionner le club tunisien, mais pas au profit du club kabyle. En fait, l'instance africaine n'a pas disqualifié l'ES Tunis comme le souhaitaient les supporters de la JSK qui se basaient sur l'élimination de l'ES Sétif en 2016, à la suite d'incidents moins violents enregistrés lors d'un match de Champions League face aux Sud-Africains de Mamelodi Sundowns.

CAF : L'ES Tunis écope d'un huis clos et d'une amende

En effet, la Confédération africaine de football s'est contentée de huis clos et d'une sanction financière contre l'équipe tunisoise, dans sa décision prise quelques jours après les événements. L'ES Tunis écope de 4 matchs de huis clos, une sanction que des médias tunisiens qualifient de « lourde ». Pourtant, cette sanction est accompagnée d'un sursis qui arrange beaucoup les affaires de l'ES Tunis.

Le club peut bénéficier d’un sursis et ajourner l’application de cette sanction sur deux rencontres uniquement à condition que les supporters du club fassent preuve de discipline et qu’aucun manquement ne soit attribué à l’EST pendant les 12 prochains mois. À défaut, l’EST sera privé de participation au prochain tournoi avec application systématique et immédiate des décisions disciplinaires qui auront été prises. Il faut enfin noter que l'ES Tunis a écopé de 300'000 dollars d'amende.

Vidéo : Incidents à Radès lors du match ES Tunis-JS Kabylie

Sports Un exode des internationaux algériens vers l'Arabie saoudite cet été ?


Vous aimez cet article ? Partagez !