Une équipe d'Algérie avec 0 joueurs locaux ?

Dans moins de trois semaines, le sélectionneur algérien Djamel Belmadi dévoilera la liste des joueurs algériens convoqués pour le rassemblement du mois de septembre qui verra l'équipe d'Algérie affronter la Tanzanie pour le compte des éliminatoires de la CAN 2023 et le Sénégal dans un match amical qui aura lieu à Dakar.

La liste contiendra des surprises, selon des informations distillées ça et là pour dire que Djamel Belmadi va convoquer de nouveaux binationaux ayant opté pour les Verts. Mais c'est l'attaquant du Stade rennais, Amine Gouiri, qui est le plus attendu de tous, et visiblement, il ne sera pas présent au rassemblement de septembre pour des raisons encore inconnues. Il devrait tout de même être là à l'occasion de la fenêtre internationale d'octobre.

Il faut dire que pour ce stage de septembre, Djamel Belmadi aura beaucoup de mal avec sa liste de joueurs à convoquer, dans la mesure où les joueurs évoluant en Ligue 1 Mobilis auront du mal à être compétitifs en ce mois de septembre. Ce qui est quelque peu naturel puisque le championnat algérien ne va commencer que le 8 septembre, soit le lendemain du match face à la Tanzanie. Ce qui fait que les joueurs locaux, notamment ceux habituellement convoqués du CR Belouizdad et de l'USM Alger, n'auront aucun match en jambes d'ici les deux matchs de septembre.

Sports Un exode des internationaux algériens vers l'Arabie saoudite cet été ?

Il y a donc de fortes chances d'avoir une équipe d'Algérie avec 0 joueurs locaux, selon le site spécialisé Foot Algérie. C'est qu'il sera très difficile pour le sélectionneur national Djamel Belmadi de convoquer des joueurs qui n'ont pas touché à un ballon depuis le 10 juillet, jour de la dernière journée de la saison 2022/2023. D'autant plus que c'est cette semaine que les autres championnats du monde entier, notamment en Europe et au Moyen-Orient, vont être lancés.

Il y aura toujours des gens qui vont dénoncer l'absence des joueurs locaux en équipe nationale, mais cette fois, ils vont devoir orienter leurs critiques vers les responsables de la programmation catastrophique dont sont coupables la Fédération algérienne de football (FAF) et la Ligue de football professionnel (LFP). Ce n'est pas Belmadi qui ne les convoque pas, mais les dirigeants de ces deux instances qui font en sorte que les joueurs locaux ne soient pas performants.


Vous aimez cet article ? Partagez !