Titres de séjour en France : gare aux faux rendez-vous

Titres de séjour - France - Trafic -

La préfecture de la Gironde tire la sonnette d'alarme face à la recrudescence des faux rendez-vous pour l’obtention de titres de séjour en France. Des escrocs profitent de la méconnaissance des démarches administratives pour piéger les demandeurs.

Selon le média français 20 Minutes, la préfecture avertit contre des individus malveillants qui vendent de faux avis de rendez-vous, usurpant l'identité de la préfecture. Convaincus d'obtenir un traitement accéléré de leur demande, certains demandeurs s'acquittent d'importantes sommes d'argent pour ces rendez-vous fictifs.

A cet effet, la préfecture de la Gironde rappelle que toutes les démarches de demande de titres de séjour s'effectuent exclusivement en ligne et gratuitement. Aucun rendez-vous physique n'est possible et aucune convocation n'est délivrée par des tiers contre paiement. Seuls les avis émis par la Direction des migrations et de l'intégration (DMI) sont valides.

La préfecture a déclaré officiellement ne pas être à l'origine de ces avis de rendez-vous frauduleux et souligne l'importance de vérifier leur légitimité avant de les présenter. Elle invite les ressortissants étrangers à redoubler de prudence face à cette nouvelle forme d'escroquerie ciblant les demandeurs de titres de séjour.

Les rendez-vous pour les titres de séjour sont entièrement gratuits

De plus, la préfecture explique la procédure officielle, rappelant que la prise de rendez-vous pour les titres de séjour est entièrement gratuite. Elle souligne qu'aucune convocation ne peut être remise par des tiers en échange de paiement. La préfecture tient à préciser qu'aucun commerce, ni cybercafé n'est habilité à délivrer des convocations au nom de l'institution.

Les ressortissants étrangers sont ainsi encouragés à s'informer directement auprès de la Direction des migrations et de l'intégration (DMI) pour toute question liée à leurs demandes de titres de séjour, la prise de rendez-vous et le dépôt de dossier. La préfecture exhorte chacun à suivre la procédure officielle en ligne, rappelant que la gratuité des rendez-vous est la règle, et que toute autre pratique doit être considérée comme suspecte.

Retour en haut
Share via
Copy link