France: Le nombre d'étrangers expulsés en nette hausse en 2024

Le nombre d’étrangers expulsés par la France a connu une nette hausse cette année comparativement à 2023. C’est ce qui ressort des chiffres révélés ce lundi 6 mai par le ministre de l’Intérieur français Gérald Darmanin.

La France a décidé de durcir le ton contre l’immigration clandestine et les immigrés délinquants. Cela se traduit par le nombre croissant d'étrangers expulsés chaque année par le gouvernement. Ainsi, en 2023, quelque 4'689 immigrés délinquants ont été expulsés. Un chiffre qui représente une hausse de 30 % par rapport à 2022, qui a connu l’expulsion de 3'615 individus.

Selon le bilan du ministère de l’Intérieur, 11'722 étrangers ont été renvoyés en tout dans leurs pays l’année dernière, soit un bond de 22 % par rapport à 2022. Cette politique s’est accentuée cette année encore puisque le nombre d'expulsions exécutées a augmenté de 28 % par rapport à 2023.

Voyage & Immigration Regroupement familial en France : L'OFII annonce du nouveau

Voici le nombre d’étrangers expulsés depuis le début de l’année 2024

«4'686 étrangers délinquants ont été expulsés en 2023, soit + de 30 % par rapport à 2022. Un record. Sur mon instruction, cette fermeté s’accélère en 2024, avec une nouvelle augmentation de +28 % depuis le début de l’année », s’est félicité le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur X (anciennement twitter). Et d’ajouter : « grâce à la loi immigration voulue par le Président de la République, nous mettons fin à l’impunité ».

Selon les chiffres du même ministère cités le lundi 6 mai par le Figaro, ils sont 1666 étrangers impliqués dans des troubles à l’ordre public qui ont été renvoyés de force chez eux depuis le mois de janvier dernier.

Les islamistes radicaux dans le collimateur du gouvernement

L’étau risque de se resserre davantage sur les étrangers délinquants à l’avenir. Les médias français affirment, en effet, que Gérald Darminin a donné instruction aux préfets afin de maintenir le cap dans cette lutte sans merci contre eux.

Les islamistes radicaux sont également dans collimateur du gouvernement français, indiquent les mêmes sources. Les autorités ont procédé à l’expulsion de 60 d’entre eux depuis janvier 2024. Quelque 500 islamistes étrangers se trouvent toujours en France.

Voyage & Immigration Aéroports de Paris : Voici pourquoi votre vol risque d'être en retard ces jours-ci


Vous aimez cet article ? Partagez !