Ce qui bloque la signature de Belmadi à l'Olympique de Marseille

Le nom du nouvel entraineur de l'Olympique de Marseille est sujet de discussion, et le nom de Djamel Belmadi, ancien sélectionneur de l’Algérie, figure parmi les candidats potentiels. Cependant, le nom du champion d’Afrique 2019 divise les opinions, notamment au sein du club phocéen.

Djamel Belmadi est une figure footballistique respectée sur le continent africain. Son bilan à la tête des Verts, marqué par un style de jeu offensif et des résultats positifs, plaide en sa faveur. Cependant, la fin d’aventure tumultueuse avec la sélection algérienne, notamment son départ polémique sur fond de tensions et de controverses, a laissé des traces. Son image auprès de certains observateurs en est fragilisée, remettant en cause sa capacité à gérer un club aussi prestigieux que l'OM.

Pourtant, Belmadi n'est pas un inconnu à Marseille, ayant porté les couleurs du club entre 1997 et 2003. Si son talent de joueur n'a jamais été remis en question, son passage a été marqué par des incidents extra-sportifs, notamment un jet de chaussure dans les tribunes, qui a terni son image auprès des supporters.

Sports La CAN 2025 au Maroc menacée

Benatia brise le rêve de Belmadi

Malgré ces épisodes controversés, Djamel Belmadi conserve des soutiens au sein du club marseillais, notamment parmi les anciens joueurs et certains membres de la direction actuelle. Son lien avec l'OM et sa connaissance de la ville pourraient jouer en sa faveur. Mais le conseiller sportif du club, Mehdi Benatia, bloque sa signature.

Selon Foot365, l’ancien international marocain semble privilégier d'autres profils jugés plus prestigieux pour le poste d'entraîneur que Djamel Belmadi. La vision du projet marseillais de l'ancien bavarois ne correspond pas nécessairement à celle incarnée par Belmadi, ce qui pourrait freiner sa candidature.

Par ailleurs, l'intérêt de l'OM n'est pas le seul auquel Belmadi est confronté. La fédération tunisienne de football lui a également proposé de prendre en main les rênes de l'équipe nationale. Cette alternative pourrait s'avérer séduisante pour l'ancien sélectionneur algérien, désireux de relancer sa carrière d'entraîneur.


Vous aimez cet article ? Partagez !