JO 2024 de Paris : Des migrants et SDF envoyés en Belgique ?

Les Bruxellois en parlent de plus en plus. Les organisateurs des Jeux olympiques de Paris (JO 2024) sont accusés d'envoyer des migrants et des sans domicile fixe (SDF) de la capitale française vers la Belgique. Tous les jours, les Belges voient arriver de nouveaux SDF à Bruxelles et cela ne les rassure pas du tout, selon un compte rendu du site de la RTBF.

En effet, les Belges, notamment les associations, accusent les organisateurs des JO 2024 de Paris de chasser leurs migrants et SDF vers la Belgique pour « nettoyer » la capitale française le temps de ce rendez-vous sportif planétaire. Cela fait des mois que des associations françaises dénoncent ce qu'elles appellent des expulsions forcées, des éloignements. Des animateurs associatifs parlent même d'un « nettoyage social » en prévision des JO de Paris.

Comment sont-ils arrivés jusqu'à Bruxelles ?

Si les autorités françaises démentent une volonté d'atteindre « l'objectif zéro SDF à la rue », beaucoup de personnes, comme des membres d'associations de Bruxelles ont constaté que des migrants et des SDF parisiens avaient débarqué en ville. Ils se posent aussi des questions sur le phénomène. Ils sont chassés de Paris par qui ? Et comment sont-ils arrivés jusqu’à Bruxelles ?

Société Les chiffres sur les mariages, divorces, natalité et espérance de vie en Algérie (ONS)

Des responsables de l'association sans but lucratif « Bulle, une wasserette solidaire et mobile » n'ont pas manqué d'évoquer la question sur le site de la RTBF. C'est le cas d'Élise Tordeur, qui parcourt toutes les semaines Bruxelles et va à la rencontre des « Sans chez soi ». Elle affirme que les membres de son association ont « constaté depuis quelque temps effectivement une hausse des personnes, de sans-abris qui viennent de Paris, d'origine française ou même d'origine étrangère. Les profils varient. Cela se passe surtout autour de la gare du midi qui est une vraie plaque tournante ».

Les SDF ne quittent pas Paris volontairement, selon une responsable d'association

Ils arrivent par vague de 5 à 10 personnes depuis décembre ou janvier. Quittent-ils Paris pour la Belgique volontairement ? Élise Tordeur pense que non. Les autorités françaises les ont-ils obligés à partir ? « On les invite en tout cas à partir par tous les moyens possibles et imaginables », rétorque-t-elle, précisant que les migrants et les SDF parisiens étaient « invités à partir de Paris pour préparer les Jeux olympiques ».

De son côté, Jean-Luc, qui distribue des repas chauds aux personnes en situation précaire, est tombé récemment sur un groupe de migrants qui arrivait de Paris. « Ils les mettent dans des bus à 10 euros par tête pour désengorger Paris avant les JO. On ne leur demande pas leur avisé », témoigne-t-il, estimant qu' « on ne demande pas l'avis des SDF, dans le système, ce sont des gens qui ne comptent pas ».


Vous aimez cet article ? Partagez !