Drapeau algérien face à la Marseillaise : La toile s'enflamme

Lors d'une fête de village à Fréjeville, une vidéo montrant des jeunes brandissant un drapeau algérien a suscité une vive controverse sur les réseaux sociaux. L’incident, largement relayé par des militants d'extrême droite, a provoqué une vive polémique sur les réseaux sociaux.

Selon Le Journal Du Dimanche, lors de la fête nocturne de Fréjeville, un groupe de jeunes brandissant un drapeau algérien a provoqué les participants, qui se sont mis à chanter la Marseillaise. La scène, filmée et partagée sur les réseaux sociaux, a rapidement fait le tour d'Internet, suscitant un débat houleux. Alors qu’au début, les choses ne dépassaient pas le cadre d’un chambrage entre deux groupes de jeunes, l’un brandissant le drapeau algérien et l’autre répond en chantant la Marseillaise, les choses ont failli dégénérer vers 3 heures du matin.

Malgré les tensions apparentes, les forces de sécurité ont rapidement pris le contrôle de la situation, en dispersant la foule sans incident majeur. D'après les autorités locales, aucun coup n'a été échangé et aucune plainte n'a été déposée. Les témoins locaux ont minimisé l'importance de l'incident, le qualifiant de chambrage sans conséquence sur le bon déroulement de la fête. Les organisateurs ont également salué la gestion efficace de la situation par les forces de l'ordre.

Société « L'immigration tue » : CNews écope d'une amende de 60'000 euros

La toile s'enflamme

Cependant, la vidéo a été relayée massivement sur la toile, notamment par des sympathisants d'extrême droite, ce qui a amplifié considérablement sa portée et transformé l'incident en une controverse nationale. La vidéo a rapidement atteint plus d'un million de vues.

Marion Maréchal, figure de proue de Reconquête, a commenté la vidéo en qualifiant les jeunes qui portent le drapeau algérien de « conquérants » et les participants à la fête comme une « jeunesse fièrement française ». Ces propos ont amplifié la polémique. « Face à face : des racailles qui se comportent en conquérants et brandissent leur drapeau étranger, et une jeunesse fièrement française qui a décidé de ne plus baisser les yeux », a écrit la candidate aux élections européennes du 9 juin prochain.

Il est important de rappeler que cet incident survient dans un contexte de tensions autour des fêtes de village en France. La mort tragique de Thomas Perotto lors d'un bal d'hiver à Crépol quelques mois auparavant avait déjà marqué les esprits.


Vous aimez cet article ? Partagez !