La police française enquête sur le transfert d'un international algérien

Le transfert de l’international algérien Andy Delort au club de Nice en 2021 est au cœur d’une enquête judiciaire, pour des soupçons de corruption et de fraude à grande échelle. Trois personnes, qui jouaient les rôles d’agents de joueurs et d’intermédiaires sont placés sous mandat de dépôt.

Selon l’Equipe, au cœur de cette grosse affaire se trouve John Valovic-Galtier, le fils adoptif de l'entraîneur français Christophe Galtier. Arrêté pour répondre à des accusations de fraude, blanchiment d'argent et exercice illégal de la profession d'agent de joueurs, Valovic-Galtier est soupçonné d'avoir joué un rôle central dans un réseau de corruption orchestré autour des transferts de joueurs en Ligue 1.

Les investigations révèlent des pratiques illégales qui auraient permis à des individus de s'enrichir indûment sur les transferts de joueurs. Valovic-Galtier, bien que n'ayant pas l'autorisation d'exercer comme agent, aurait perçu des commissions sur plusieurs transferts, dont celui d'Andy Delort à Nice.

Sports Un exode des internationaux algériens vers l'Arabie saoudite cet été ?

L'enquête ne se limite pas à un seul individu. La police française scrute les activités de plusieurs autres agents de joueurs, suspectés d'avoir agi de manière illégale en lien avec des transferts effectués en Ligue 1 en 2022. L'objectif est de déterminer si ces individus ont respecté les règlements en vigueur, ou s'ils ont profité de ces transactions pour détourner des fonds.

Un président de club arrêté

Les investigations ont également conduit à l'arrestation de Damien Comolli, président du club de Toulouse, et de plusieurs autres personnes accusées d'escroquerie en bande organisée, falsification de documents et exercice illégal de la profession d'agent. Ces individus seront présentés devant le tribunal correctionnel de Marseille, le 21 juin prochain.

Ce scandale, qui secoue le football français, révèle un système opaque où des individus non autorisés ont pu influencer les transferts de joueurs et d'entraîneurs, en utilisant des agents agréés comme couverture. Cette situation a conduit la Fédération française de football à valider des contrats entachés de corruption, entraînant le versement de commissions illégales à de nombreux agents.


Vous aimez cet article ? Partagez !