Équipe de France : L'Algérie premier fournisseur en joueurs nés à l'étranger

L'équipe de France de football a sélectionné 939 joueurs depuis sa fondation et son premier match contre la Belgique en 1904. À l'époque, les joueurs venaient en majorité de l'Île-de-France. Mais petit à petit, le cercle s'élargissait vers d'autres centres urbains de l'Hexagone, comme Lille, Lyon et Marseille, ensuite vers d'autres pays, notamment les anciennes colonies, à l'instar de l'Algérie.

En effet, il y a au moins 175 joueurs sélectionnés en équipe de France qui sont nés à l'étranger. Avec 51 joueurs, l'Algérie est classée comme le fournisseur N°1 des Bleus. Particulièrement concernant les joueurs nés sur le territoire algérien qui ont commencé à être sélectionnés dès les années 30 du siècle dernier. Mais il faut comprendre que même s'il s'agissait généralement de colons ou de pieds noirs, il y avait tout de même des Algériens parmi eux.

Selon un article détaillé du journal sportif l'Équipe, parmi les 51 Bleus nés en Algérie, il y a entre autres Christian Lopez, né en 1953 à Aïn Temouchent (39 sélections), Alexandre Villaplane, né en 1905 à Alger (25 sélections), William Ayache, né en 1961 à Alger (20 sélections) et Ernest Libérati, né en 1906 à Oran (19 sélections).

Sports Rencontre cruciale entre Mahrez et Petkovic sur fond de tensions

Les licenciés en Algérie presque autant qu'en région parisienne

« De nombreux joueurs issus des riches communautés européennes présentes en Algérie vont rejoindre des clubs d'élite, puis être appelés en équipe de France », estime Stanislas Frenkiel, historien et auteur du livre « Le Football des immigrés : France-Algérie, l'histoire en partage ». Repris par l'Équipe, il explique la réussite des joueurs nés en Algérie par un enracinement précoce du football dans le pays et des liens forts avec le colonat.

En fait, cela s'est propagé dans les années 1930, avec un nombre de licenciés en Algérie presque aussi important qu'en région parisienne. Frenkiel a expliqué aussi cela par l'émulation créée par les clubs musulmans, de plus en plus nombreux. « La montée en puissance de clubs musulmans va créer une émulation. La qualité du jeu va s'améliorer, avec une forme de rivalité entre ces clubs, une bataille d'identités et des derbies tendus », a expliqué le même historien.

5 Algériens sélectionnés en équipe de France ont rejoint l'équipe du FLN

Il est utile de préciser que parmi les 51 joueurs nés en Algérie qui ont joué pour l'équipe de France, figurent aussi des Algériens. Il s'agit notamment de ceux qui ont déserté leurs clubs pour former l'équipe du Front de libération nationale, à l'instar du gardien de but Abderrahmane Ibrir (6 sélections en équipe de France), de Abdelaziz Ben Tifour (4 sélections), de Mustapha Zitouni (4 sélections), de Rachid Makhloufi (4 sélections) et de Saïd Brahimi (2 sélections).

Enfin, si l'Algérie occupe la première place des pays fournisseurs de joueurs à l'équipe de France, c'est le Maroc qui est second avec 10 joueurs uniquement, suivi par la Pologne qui a offert 8 joueurs aux Bleus. C'est ensuite la Hongrie avec 7 joueurs et l'Argentine avec 6 joueurs qui complèteront le Top 5 des pays ayant fourni le plus de joueurs à l'équipe de France.

Sports Restera ? Restera pas ? Belaili a pris sa décision


Vous aimez cet article ? Partagez !