Voyage et déclaration de devises en Algérie : Importante mise en garde de la douane

Les voyageurs depuis et vers l’Algérie doivent se conformer aux règlementations douanières, en particulier en ce qui concerne la déclaration de devises. La douane algérienne a mis en place des mesures strictes pour contrôler les mouvements des capitaux, et il est essentiel que les voyageurs soient informés des règles pour éviter des sanctions lourdes.

Lors de son intervention sur une chaîne de radio nationale, Abdelnasser Khentout, contrôleur général de la douane, a émis une mise en garde importante à l’attention des voyageurs. Il explique que les services douaniers, en collaboration avec les banques, font des contrôles à postériori sur les déclarations de devises effectuées par les voyageurs. En effet, les douanes peuvent vérifier les montants exacts des devises exportées ou importées en collaboration avec les institutions financières, sans présence de l'intéressé.

Ainsi, les contrôles ne se limitent pas aux passages aux ports et aéroports du pays. Les autorités douanières peuvent mener des enquêtes après le départ des voyageurs pour s'assurer de la véracité des déclarations de devises. Des infractions peuvent être relevées même en l'absence des contrevenants. Les infractions liées aux changes et aux mouvements de capitaux peuvent donc être poursuivies sur une période prolongée.

Voyage & Immigration Regroupement familial en France : L'OFII annonce du nouveau

À cet effet, le contrôleur général indique qu’il est impératif pour les voyageurs de comprendre l'importance de déclarer correctement les devises transportées. En ne respectant pas ces obligations, les voyageurs s'exposent à des sanctions sévères, allant de lourdes amendes à des peines de prison.

Pourquoi déclarer les devises ?

La déclaration de devises est une obligation légale qui revêt une importance capitale. La procédure de déclaration est simple et accessible à tous. Il suffit de remplir un formulaire spécifique à l'entrée ou à la sortie du pays. Ce formulaire demande des informations précises sur les montants transportés et leur origine. Les voyageurs sont tenus d’être précis et complets pour éviter tout soupçon de fraude.

Les sanctions en cas de non-respect des règles de déclaration de devises peuvent être lourdes. Les douanes peuvent saisir les fonds non déclarés et engager des poursuites judiciaires. Grosses amendes et peines de prison ne sont pas exclues, surtout pour les cas les plus graves.

Le rôle des banques dans la vérification des déclarations de devises

Le responsable de la douane révèle que les banques jouent un rôle essentiel dans le processus de vérification des déclarations de devises. Elles collaborent avec les douanes en fournissant des informations  pour identifier les transactions suspectes et confirmer l'exactitude des déclarations.

Voyage & Immigration Aéroports de Paris : Voici pourquoi votre vol risque d'être en retard ces jours-ci

Le contrôle général des douanes a rappelé que l’entrée et la sortie de devises étrangères sur le territoire doivent faire l'objet d'une déclaration écrite auprès des services douaniers, si le montant dépasse 1000 euros pour les Algériens et 5000 euros pour les étrangers. En ce qui concerne la monnaie locale, le dinar algérien, le montant maximum autorisé à l'exportation sans déclaration est fixé à 10'000 dinars. Au-delà de cette somme, les voyageurs doivent se conformer aux procédures douanières spécifiques.

À la sortie du territoire national, si le résident algérien transporte moins de 7500 euros, il doit présenter un avis de débit bancaire. Au-delà de 7500 euros, une autorisation délivrée par une banque algérienne est requise. Tandis que les non-résidents doivent présenter un reçu bancaire attestant de l'échange de la somme déclarée à l'entrée du pays.

Khentout a souligné l'importance pour les voyageurs de suivre les directives de la Banque Centrale concernant l'entrée et la sortie des devises étrangères. Les voyageurs doivent déclarer tous les moyens de paiement en leur possession, qu'il s'agisse de cartes de crédit, de chèques de voyage ou d'autres valeurs financières.


Vous aimez cet article ? Partagez !