Grave incident d'un avion d'Air Algérie en France : Une enquête ouverte

Photo d'un avion de la compagnie aérienne Air Algérie

Le Bureau d’enquête et d’analyse pour la sécurité de l’aviation civile (BEA) française a annoncé vendredi 30 novembre l'ouverture d'une enquête sur l'incident grave survenu le 14 novembre dernier à l’aéroport du Lyon. Lorsqu'un avion commercial d'Air Algérie a failli s’écraser contre un véhicule de déneigement à cause d’un problème de coordination entre deux contrôleurs aériens.

Le BEA rappelle que l'équipage du vol de transport commercial AD Lyon-Saint-Exupéry (69) - AD Annaba (Algérie), qui était sur le point de se lancer sur la piste de décollage, a dû interrompre sa manœuvre en catastrophe. C'est le contrôleur aérien qui lui a lancé cette consigne, en raison de la présence d’une "déneigeuse" sur la piste. La collision avec l'engin de déneigement a été évitée de peu.

En effet, un contrôleur aérien de l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry a donné l'autorisation de décollage au Boeing 737 exploité par Air Algérie Au même moment, un de ses collègues a donné son aval au conducteur d'un chasse-neige pour qu'il entre sur la piste.

Un Avion d'Air Algérie frôle la catastrophe

Rappelons que le lundi 2 décembre, un avion de la compagnie aérienne nationale, Air Algérie, assurant la liaison entre Médine en Arabie Saoudite et Annaba en Algérie, a frôlé la catastrophe. En effet, un réacteur du Boeing 767-800 d'Air Algérie a pris feu en plein vol obligeant le commandant de bord à atterrir en urgence à l’aéroport du Caire en Égypte.

Selon les informations d'Observ'Algerie, un problème technique survenu dans l’un des moteurs du Boeing 767 de la compagnie nationale a fait exploser le réacteur, une heure et demi après le décollage de l'avion de l’aéroport du Médine en Arabie Saoudite.

L’avion qui avait décollé de l’aéroport international de Médine, était contraint de se poser en urgence quelques moments plus tard. Les 140 passagers qui étaient à bord du Boeing 767-800 d’Air Algérie ont vécu, des moments de panique, à la suite de l’explosion du moteur.

Laisser un commentaire

Retour en haut
Share via
Copy link