Le roi marocain Mohamed VI a envoyé un message de félicitations au nouveau président de l’Algérie, Abdelmadjid Tebboune. Le souverain du Maroc a invité son homologue algérien à ouvrir « une nouvelle page » dans les relations entre les deux pays.

« À la suite de votre élection à la présidence de la République algérienne démocratique et populaire, je suis très heureux de vous adresser mes plus sincères félicitations, ainsi que mes meilleurs vœux de plein succès dans vos hautes fonctions », a indiqué Mohamed VI dans son message destiné à Abdelmadjid Tebboune.

Le souverain chérifien poursuit sa missive en invitant le président élu de l’Algérie à ouvrir une nouvelle page entre les relations entre les deux pays voisins. « Je renouvelle mon appel à ouvrir une nouvelle page dans les relations entre les deux pays voisins, sur la base d’une confiance mutuelle et d’un dialogue constructif », a ajouté Mohamed VI.

El Youssoufi a évoqué les relations entre l’Algérie et le Maroc

Avant le roi du Maroc, c’est l’ancien Premier ministre Abderrahmane el Youssoufi qui a évoqué les relations entre les deux pays. Intervenant lors d’une conférence de son parti, L’Union socialiste des forces populaires (USFP), El Youssoufi a appelé à une « réconciliation historique avec les frères algériens ».

L’ancien responsable marocain a, dans le même sillage, affirmé qu’un dialogue est nécessaire entre les dirigeants des deux pays afin de rouvrir les frontières. Cela va « servir les intérêts des deux peuples » a-t-il aussi soutenu.

Pour rappel, le nouveau président élu Abdelmadjid Tebboune a évoqué les relations entre les deux pays lors de la campagne électorale pour la présidentielle du 12 décembre dernier. Il avait conditionné la réouverture des frontières entre l’Algérie et le Maroc par des excuses que devrait présenter l’Etat marocain pour toutes les exactions qu’il a commises en 1994 contre des milliers d’Algériens, suite à l’attentat terroriste qui a ciblé cette année-là la ville de Marrakech.