La course à la succession du président du Conseil de la nation Abdelkader Bensalah est lancée. À peine que l'ex-chef de l'Etat par intérim a exprimé son vœu de se retirer de la présidence du Sénat que des noms sont proposés pour prétendre au poste de deuxième homme de l'Etat.

Trois membres du Conseil de la nation ambitionnent de présider aux destinées de la chambre haute du Parlement. Ils ont montré leur volonté de remplacer Abdelkader Bensalah à la tête du Sénat. Il s'agit du sénateur Abdelouahab Benzaïm, issu du Front de libération nationale, FLN. Il a occupé le poste de vice-président de l'APW d'Alger avant son élection au Conseil de la nation. On cite également Mahmoud Kissari, sénateur issu de la wilaya de Laghouat. Enfin, le sénateur Mustapha Djeghdali, président de la commission de santé, serait également prétendant au poste de président du Sénat.

Karim Younes successeur de Bensalah ?

Par ailleurs, certaines sources avancent le nom de Karim Younes comme probable successeur de Abdelkader Bensalah. Selon des sources non officielles, le président Abdelmadjid Tebboune nommerait l'ancien président de l'APN comme sénateur du tiers présidentiel. Il lui sera facile ensuite de le propulser à la tête du Conseil de la nation. A noter que les réseaux sociaux se sont emparés de cette information pour critiquer encore une fois Karim Younes.

Pour le chef de l'Etat, il s'agit de récompenser l'ancien soutien de Ali Benflis pour son rôle joué durant le mouvement contestataire, Hirak. Notamment quand il a joué en été dernier la médiation à la tête du fameux panel de dialogue. Pour rappel, Karim Younes a persévéré dans sa démarche malgré le rejet populaire qui lui était réservé. Un rejet populaire exprimé très clairement par les Algériennes et les Algériens, particulièrement lors des manifestations du vendredi et du mardi.

Lire aussi : Algérie : Bensalah annonce sa volonté de démissionner à Tebboune