Aussitôt annoncée, la liste du nouveau gouvernement a été la cible de critique de la part des internautes. Les citoyens se sont précipités sur les comptes des nouveaux ministres sur les réseaux sociaux afin de relever leurs contradictions ainsi que leurs positions avant qu’ils deviennent ministres.

Ainsi, certaines figures ont été particulièrement critiquées pour leurs positions antérieures à la formation du gouvernement. Il s’agit notamment du nouveau ministre du Commerce Kamel Rezig, qui a été épinglé pour ses positions racistes et ses appels à la haine envers des figures du Hirak. Il est allé jusqu’à partager un post d'une page qui traitait les opposants et figures du Hirak (mouvement contestataire en Algérie ) de « Harki (traîtres à la nation) » et « cancer de l'Algérie ».

Un autre nouveau ministre a aussi suscité la polémique. Il s'agit de Ferhat Aït Ali, le nouveau patron de l’industrie, habitué des plateaux télé et des émissions radio, est accusé de changer de positions afin de bénéficier d’un portefeuille ministériel. En effet, l’économiste a alerté dans une publication datant de 2017 sur le danger que représente Abdelmadjid Tebboune pour l’économie nationale. Farhat Ait Ali a aussi un parcours particulier sur Facebook. Ce dernier n’hésite pas à traiter ses contradicteurs de tous les noms. Le nouveau ministre est allé jusqu’à montrer son mépris au peuple dans une émission de radio.

Des « Hirakistes » devenus ministres

La nouvelle ministre de la Culture, Malika Bendouda, elle présente plusieurs points d’interrogation. La militante acharnée contre le système a fait soudainement volte-face produisant ainsi l’étonnement général. Les internautes s’interrogent sur les tenants et les aboutissants de ce changement de position. La nouvelle ministre est connue surtout pour ses publications contre le pouvoir politique et son opposition à l’élection présidentielle.

Il faut dire que même le nouveau secrétaire d’État à la production cinématographique Youcef Souhairi est dans le même cas que la ministre de la culture. Ce dernier a rejeté l’élection présidentielle et a dénoncé la feuille de route du système. Il a même participé à un clip vidéo pour appeler au rejet de l’échéance du 12 décembre. Il a été traité de véritable comédien par les internautes étant acteur de profession.