Après plusieurs reports, le téléphérique de la ville de Tizi Ouzou effectuera enfin ses premières navettes à l’occasion de Yennayer, premier jour de l’an amazigh. Ainsi, le 12 janvier, les habitants de Kabylie peuvent se déplacer sur le trajet allant de la gare de Bouhinoun vers le centre-ville de Tizi Ouzou, selon le directeur des transports.

Ce projet qui a démarré en 2014 et qui devait entrer en service deux ans après est enfin fonctionnel après trois ans de retard dans la réalisation. Il va servir à desserrer l’étau sur la circulation étouffante à l’intérieur de la ville des genêts. Ce téléphérique est réalisé sur une distance de 5,5 km.

La ligne de transport s’appuie sur un total de 28 pylônes. Il devra relier la gare routière et ferroviaire de Bouhinoun au village de Redjaouna en passant par l'hôpital Belloua, dit "Sanatorium" qui constitue une partie du CHU Nedir Mohamed de la ville.. Le téléphérique traversera le centre-ville de Tizi Ouzou en passant par quatre stations à savoir : la nouvelle ville, le stade 1er Novembre, le centre-ville (près du siège de la wilaya) et l'hôpital Belloua, pour rejoindre le village de Redjaouna.

Le téléphérique mis en service partiellement

Cependant, l'entrée en service du téléphérique ne concerne que la première tranche de la gare routière au centre-ville de Tizi Ouzou (siège de la wilaya), le reste du trajet étant encore en travaux. Ce trajet sera desservi par 65 télécabines de huit à dix places chacune. Il peut transporter 2 400 personnes par heure, soit environ 31 200 usagers de 6 heures à 19 heures en période hivernale. Les voyageurs auront à s’acquitter du prix du ticket fixé à 30 dinars.

À lire aussi :  Voici le Top 10 des youtubeurs algériens les plus suivis

Il faut rappeler que le coût global du projet est de 11,1 milliards de dinars. Il a connu plusieurs obstacles pendant sa réalisation, notamment à cause des oppositions de propriétaires terriens et au manque de financement.