L’Ambassade des Etats-unis à Alger a lancé ce mercredi, 8 janvier, une alerte sécurité à l'adresse des ressortissants américains en Algérie. Elle appelle ses derniers à être prêts à toute éventualité dans cette conjoncture conflictuelle au Moyen-Orient.

Cette alerte rouge intervient au moment de l'attaque iranienne contre une base américaine en Irak, en représailles à l’assassinat d’un général iranien Qasem Soleïmani. Ainsi, l’ambassade américaine recommande à ses ressortissants à se préparer à toute éventualité. La représentation diplomatique invite les Américains résidant en Algérie, notamment à « préparer des plans d’urgence pour partir ».

L’ambassade recommande aussi à ses ressortissants d’« observer un profil bas, d’être vigilant dans les endroits fréquentés par les touristes et d’avoir des documents de voyage à jour et facilement accessibles ». La représentation explique que cette alerte est liée au conflit avec l’Iran et que ce dernier peut « entraîner des risques pour la sécurité des citoyens américains à l’étranger ».

Le conflit entre l'Iran et les Etats-unis

Il faut rappeler que les tensions au Moyen-Orient ont atteint leur paroxysme suite aux derniers événements entre les Etats-unis et l’Iran. La tension entre Téhéran et Washington est vite montée d'un cran depuis le retrait par Donald Trump de l'accord nucléaire de 2015. Elle a été exacerbée par des attaques contre des navires dans la région du Golfe et ont atteint un nouveau pic le 20 juin 2019 avec la destruction par l'Iran d'un drone américain.

Le conflit a pris une nouvelle dimension avec l'assassinat du puissant général iranien Qassem Soleïmani dans un raid américain en Irak le 3 janvier 2020, décidé par Donald Trump en représailles, notamment à la tentative d'intrusion au sein de l'ambassade américaine dans ce pays. Les Iraniens ont riposté par une attaque sur une base américaine en Irak. Cette situation fait craindre le pire aux Américains qui s’attendent à d’autres représailles dans le monde dit musulman.

Lire aussi : Les États-Unis mettent en garde leurs ressortissants en Algérie