Un avocat âgé de 70 ans a échappé à une tentative d’assassinat dans son cabinet à la cité du 20 août dans la ville d’Adrar, dans le Sud de l'Algérie. Un individu armé de barre de fer s’est introduit dans le lieu de travail de l’avocat et lui a asséné plusieurs coups avec une barre de fer, le dimanche 19 janvier. L’avocat n’a du son salut qu’à l’intervention de sa fille arrivée sur les lieux au moment des faits ainsi qu’aux voisins qui ont pu maîtriser l’assaillant.

Ainsi, l’individu normalement constitué, selon les témoins, s’est dirigé vers le bureau de l’avocat. Il a sorti une barre de fer et s’est attaqué à l’avocat avec une violence inouïe. La victime a tenté de se défendre sans succès, vu son âge avancé. Arrivée sur les lieux, la fille de l’avocat s’est interposée et a alerté les voisins qui ont pu maîtriser l’agresseur. Ce dernier a pris la fuite puis s’est rendu aux services de sécurité.

L'état de l'avocat agressé à Adrar est stable

Arrivés quelques temps plus tard sur les lieux, les éléments de la protection civile ont transféré l’avocat vers le service des urgences de l’hôpital d’Adrar. Son état est stable et il ne souffre que de quelques blessures superficielles. Quant à l’agresseur, il a été transféré au commissariat de la ville. Les éléments de la police ont ouvert une enquête pour connaitre les tenants et les aboutissants de cette agression.

En attendant que la lumière soit faite sur cette tentative d’assassinat, le débat est relancé sur la violence qui gangrène la société algérienne. En effet, chaque jour apporte son lot d’actes violents contre toutes les franges de la société. Les avocats, médecins et enseignants notamment alertent régulièrement sur le climat d’insécurité dans lequel ils travaillent.

Lire aussi : Médéa : Un jeune de vingt ans assassiné à coups de couteau à son domicile