Le ministre français des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian se rendra en Algérie mardi 21 janvier pour une visite officielle. Il va s’entretenir avec son homologue algérien Sabri Boukadoum ainsi que le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune, notamment sur la crise libyenne ainsi que les relations bilatérales.

Ainsi, après l’entrevue de Abdelmadjid Tebboune avec le président français Emmanuel Macron, le ministre des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian se rendra à son tour à Alger. Cette visite arrive après une longue période de froid entre les deux pays. Elle est un signe de reprise du dialogue entre les deux pays surtout après les déclarations de Tebboune et de Macron et Le Drian pendant la campagne de la présidentielle du 12 décembre. Elle est aussi un signe de réchauffement des relations bilatérales entre l'Algérie et la France, sachant que les intérêts économiques que partagent les deux pays sont énormes. 

Il faut aussi dire que cette reprise a été précédée par la rencontre entre le président de la chambre franco-algérienne du commerce et de l’industrie (CFACI) avec le ministre algérien du commerce afin de relancer l’activité économique des entreprises françaises en Algérie.

Le Drian en Algérie pour évoquer le dossier libyen

Par ailleurs, cette visite aura lieu dans un contexte particulier marqué par la crise libyenne. Une crise dans laquelle l’Algérie veut se positionner en partenaire incontournable. Pour cela, Abdelmadjid Tebboune a exprimé la disponibilité de l’Algérie à abriter le dialogue entre les factions en conflit en Libye. Il a aussi rejeté la politique du fait accompli dans ce pays voisin.

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

L’Algérie a aussi intensifié son activité diplomatique. Le chef du gouvernement d’union nationale libyenne, Fayez al-Sarraj, le Premier ministre italien, Giuseppe Conte et les chefs de la diplomatie turque, égyptienne et italienne, ont tous été reçus par Abdelmadjid Tebboune afin de renforcer la position algérienne.

Lire aussi : Tebboune-Macron : Vers une crise diplomatique entre l’Algérie et la France