Mahieddine Ismaïl champion d’Algérie de kickboxing est décédé, lundi 27 janvier, dans un accident de la circulation dans la ville de Tlemcen, à l’ouest d’Algérie, rapporte ce mardi le journal arabophone Ennahar.

Selon la même source, l’international algérien avait disputé plus de 68 combats pour seulement deux défaites. Mahieddine Ismaïl était sacré champion d’Algérie à 15 reprises et champion arabe, à trois occasions.

Mahieddine Ismaïl était parmi l’effectif algérien ayant remporté le championnat d’Afrique 2018 du kick-boxing. L’Algérie avait empoché 18 médailles (8 en or, 7 en argent et 3 en bronze), lors de la compétition qui s’est déroulée à Yaoundé au Cameroun.

La sélection algérienne avait engagé un total de 17 athlètes dans cette compétition dans la capitale camerounaise, dans les spécialités Low-kick, Full-contact et K1. L’Algérie a remporté également durant la même année, la 10e édition du Championnat arabe de kick-boxing chez les Messieurs avec un total de 27 médailles (13 en or, 11 en argent et 3 en bronze).

L’équipe nationale algérienne sacrée dans les trois compétitions confondues (full-contact, semi-contact et K1), devant la Tunisie avec une moisson de 22 médailles (13 en or, 8 en argent et 1 en bronze), les Emirats arabes unis avec 9 breloques (5 en or et 4 en argent) et le Maroc avec 6 médailles (4 en or, 1 en argent et 1 bronze).

Lire également : Algérie : Cinq morts dans un nouvel accident de bus