Algérie ( Douanes ) - Abdelmadjid Tebboune a procédé à la nomination de Hakim Berjouj comme nouveau directeur général des douanes, le lundi 3 février. Il remplace ainsi Mohamed Ouaret qui a été limogé lors du Conseil des ministres présidé par Abdelmadjid Tebboune.

Le nouveau directeur sera installé officiellement dans ses nouvelles fonctions ce mardi. Il aura notamment comme tâche de renforcer la lutte contre le phénomène de surfacturation des importations, l’une des priorités du gouvernement actuel.

La nomination de cet ancien cadre des douanes algériennes,qui a occupé plusieurs postes au sein de l’institution, intervient moins d’une année après celle de Mohamed Ouaret, lequel avait comme mission le développement des Douanes et la lutte contre la corruption. Hakim Berjouj est présenté comme l’homme de la situation dans le contexte de la protestation que connaît le pays depuis le mois de février 2019.

Il a été directeur de cabinet de l’ancien DG Farouk Bahamid et a gravé tous les échelons en passant par le poste de chargé des études de l’organisation des services douaniers et de la modernisation de la Douane, au niveau de la direction générale des douanes.

Plusieurs défis attendent ce nouveau directeur de l’institution douanière, notamment la réduction des délais de stationnement des conteneurs au niveau des ports, qui constituent une saignée pour les réserves en devise, comme l’avait signalé le DG remercié.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

Il faut signaler que comme tous les secteurs en Algérie, les douanes traversent une période d’instabilité. Ce secteur névralgique pour la protection de l’économie nationale, gangrené par un grand niveau de corruption, doit faire sa mue pour lutter contre ce phénomène.

Lire aussi : Importation des voitures d’occasion : La Douane algérienne apporte des précisions