La Direction de la sûreté de la wilaya d’Alger a réagi à la polémique qui s’est déclenchée sur l’histoire de la saisie d’un coq sur les hauteurs d’Alger. En effet, la troisième sûreté urbaine d’El Biar affirme dans un communiqué rendu public, ce mardi 11 février, que l’information remonte au mois de mars 2017.

Le communiqué indique que « les services de police ont reçu une plainte en 2017 d’un habitant du quartier. Ce dernier s’est plaint d’un voisin qui élevait un coq qui dérange tout le voisinage », assurant que « la vidéo postée ces derniers jours sur les réseaux sociaux n’a aucun fondement ». La Direction de la sûreté de la wilaya d’Alger assure que « ses services ne sont pas intervenus dans la maison du propriétaire ». « La vidéo a été tournée par le voisin du détenteur du coq », ajoute le communiqué soulignant que « la police prendra les mesures légales contre le responsable de cette rumeur ».

L'Ambassadeur d'Italie en Algérie se prononce

De son côté, l’ambassadeur italien en Algérie s’est exprimé sur cette polémique. Il a révélé dans un entretien avec la "BBC Arabic" que « la vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux est pleine de contre-vérité ». Il précise également que l’histoire remonte à 2017. L'ambassadeur d'Italie en Algérie a tenu à souligner que « la citoyenne italienne qui a déposé plainte à l’époque n’a aucune relation avec les services diplomatiques italiens en Algérie ».

Il faut rappeler que la vidéo en question remonte à quelques jours. Elle a été relayée massivement sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’un citoyen algérien qui a lancé un appel aux autorités pour connaître le sort réservé à son coq. Il a affirmé son animal été saisi par la police pour tapage nocturne.

Lire aussi : Algérie : La police arrête et abandonne une vieille femme sur l’autoroute