Abdelmadjid Tebboune a ordonné l’expulsion du territoire algérien du PDG de l’opérateur téléphonique Ooredoo, Nikolai Beckers, ce mercredi 19 février, selon des sources médiatiques. Cette décision serait prise suite à l’entêtement de l’opérateur téléphonique à licencier 900 travailleurs algériens au sein de l’entreprise, selon les mêmes sources.

Ainsi, le PDG de Ooredoo serait une personne indésirable sur le territoire algérien. Abdelmadjid Tebboune aurait pris la décision d’expulser le premier responsable de l’opérateur téléphonique en réponse à une lettre de protestation du syndicat des travailleurs d’Ooredoo en Algérie. Le syndicat s’est plaint de la décision de l’opérateur de licencier près de 900 employés de l’entreprise malgré sa bonne santé financière.

Il a signalé que cette décision de l’entreprise ne concerne que les travailleurs algériens, ce qui a soulevé le courroux des syndicalistes et employés de l’opérateur. Les employés d’Ooredoo se sont aussi plaint de ce plan de redressement qui garde les cadres étrangers de la boite alors qu’ils ont des salaires faramineux pensant sur la trésorerie de l’opérateur.

Les mêmes sources affirment que les éléments de la police ont mis en application la décision de Abdelmadjid Tebboune et ont accompagné le PDG de l’opérateur téléphonique vers l’aéroport d'Alger afin qu’il quitte le territoire national. Par ailleurs, la direction de l’opérateur téléphonique n’a pas encore réagi à cette décision qui serait la première dans les annales des entreprises étrangères en Algérie.

Pour rappel, Nikolai Beckers a été désigné président-directeur général de l’opérateur téléphonique qatari Ooredoo au mois d’août dernier par Saoud Ben Nasser Al Thani, directeur exécutif du groupe. Il a remplacé le Soudanais Abdulatif Hamad Dafallah.

Lire aussi : Algérie : Tebboune déclare la guerre au fléau de la surfacturation