Edy Cohen, conseiller du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, professeur israélien du monde arabe et chercheur au Centre universitaire de Bar-Ilan, s'est de nouveau attaqué à l’Algérie dans une publication sur son compte Twitter.

Le conseiller israélien, qui s'est exprimé en dialecte marocain, a d'emblée évoqué le soutien des Etats-unis et d’Israël au Maroc dans l'affaire du Sahara occidental. « L’état israélien et les Etats-unis sont toujours avec le Maroc en ce qui concerne l’affaire du Sahara occidental », affirme-t-il. « Le Polisario, ce n’est rien de plus qu’une bande de crapules, eux et les militaires algériens qui s’attaquent à l’intégrité territoriale de leurs voisins », ajoute-t-il.


Des propos n’ont pas manqué d’enflammer la toile et de susciter l'indignation. « Vous ne pouvez pas nous provoquer, les Algériens et les Marocaines sont des frères », a twitté un certain Adel M. « Vous dites n’importe quoi ! Vous n'êtes, vous-même, pas convaincu de ce que vous avez écrit », a réagi un autre internaute du nom de El Haj K.

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

Rappelons qu'Israël accepte difficilement le fait que l’Algérie soit hostile à toute possibilité d'établissement de relations diplomatiques entre les deux pays. Aussi, le soutien inconditionnel de l'Algérie à la cause palestinienne dérange énormément les autorités du même pays. « Le fait qu'Israël a pu changer la positon de la majorité des pays arabes vis-à-vis de la cause palestinienne, sauf l’Algérie et quelques pays, dérange énormément Israël», explique Ben Arbia Riyad, chercheur en relations internationales. « Normaliser [leurs relations] avec l’Algérie reste toujours un défi pour Israël », a-t-il ajouté

Il faut dire que ce n'est pas la première fois que le professeur israélien du monde arabe s'en prend à l'Algérie. En janvier dernier, Edy Cohen s'est attaqué à l’armée algérienne dans une publication sur son compte Twitter. Réagissant à un article d’un journal algérien qui traite de la volonté de l’armée algérienne « de se doter d’un missile de croisière qui peut faire le tour de la terre en quelques minutes », Edy Cohen a tourné en dérision l’information, en ironisant les capacités réelles de l’Algérie.

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

« En Algérie, le pétrole français et l’or de Tamanrasset sont sous le contrôle des militaires. La bourse d’étudiants est de 15 euros. L’allocation chômage est de 50 euros à qui en peut. La mensualité des militaires est de 150 euros. La mensualité des enseignants est de 200 euros. Le revenu moyen par habitant est de 5 euros par jour. Et ils osent menacer Israël de disparition », a-t-il en effet écrit sur Twitter.