Le procès du porte-parole et coordinateur de l’UDS (Union démocratique et sociale), Karim Tabbou, aura lieu mercredi 4 mars, a annoncé le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) ce lundi 24 février.

« Le procès de Karim Tabbou est programmé pour le mercredi 4 mars prochain au tribunal de Sidi M’hamed d’Alger », a écrit le CNLD. Une nouvelle qu’a rapidement confirmée, via son compte Facebook, Djaffar Tabbou, frère du militant.

Interpellé le 12 septembre 2019 et mis sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Kolea, Karim Tabbou bénéficiera de la liberté provisoire le 25 du même mois. Mais sa mise en liberté était de courte durée puisqu’il sera interpellé de nouveau le lendemain de sa libération, et ce, sur décision du fameux tribunal de Sidi M’hamed d’Alger.

Rappelons qu'au moins cinq autres détenus du Hirak, dont Saïd Madi, Kamel Ouarab et Oussaïdène Ahmed, devraient quitter la prison d’El Harrach ce lundi 24 février. Les verdict concernant leurs procès sont tombés ce matin, au tribunal de Sidi M’hamed (Alger).

Un an ferme requis contre Fodil Boumala

Le procureur d'un tribunal d'Alger a requis un an de prison ferme contre Fodil Boumala, opposant et figure de la contestation qui agite l'Algérie depuis un an, jugé notamment pour « atteinte à l'intégrité du territoire », a annoncé lundi une association. Le journaliste et activiste a comparu durant 16 heures devant au tribunal de Dar El Beida, qui a renvoyé tard dans la nuit son verdict au 1er mars, selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).