Le Rassemblement pour la culture et la démocratie a décidé de porter plainte contre la chaîne de télévision privée El Hayet et tous les médias qui ont relayé une information diffamatoire contre le parti. Ce dernier dénonce une campagne de dénigrement par ces médias dans un communiqué rendu public dimanche 23 février, suite à la diffusion d’une information selon laquelle les services de sécurité auraient intercepté une personne en possession de 3 000 comprimés psychotropes qu’elle devait prétendument livrer au niveau du siège du RCD, à Alger.

Le parti dénonce dans son communiqué qu’« au soir des grandioses manifestations qui marquent l’An I de la révolution populaire, le RCD est la cible d’une campagne médiatique de dénigrements et d’accusations aussi grotesques que farfelues ». Il accuse les services de renseignement d’être derrière ces fausses informations qui lui portent préjudice. «En effet, sur injonction de la police politique du régime, par l’intermédiaire d’un de ses agents, des médias aux ordres ont repris une allégation selon laquelle les services de sécurité auraient intercepté, hier soir à un barrage, une personne venant de Bouira, en possession de 3 000 comprimés psychotropes. Après interrogatoire, le concerné aurait avoué qu’il devait les livrer au niveau du siège du RCD, à Alger », indique le communiqué.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

Les procédés de l'ère Bouteflika toujours d'actualité

Le parti de Mohcine Belabas souligne que « ce vil procédé, usé et galvaudé tout au long de l’ère Bouteflika, ne trompe personne. Il s’agit de s’attaquer à un parti politique qui, fort de son autonomie, s’est investi dans le mouvement populaire pour aider les Algériennes et les Algériens à créer les conditions de l’exercice de leur souveraineté et donc à mettre fin à un système de gouvernance qui a ruiné le pays ».

Le RCD qui conclut qu’il a pris acte « des excuses publiques publiées par un de ces médias inféodés aux clans du pouvoir », à savoir la chaîne El Hayet, sans la citer, annonce qu’il « décide de déposer plainte contre tous les médias ayant relayé l’accusation afin de tenter de démasquer les véritables commanditaires d’une telle campagne de diffamations ».

Lire aussi : Algérie : Le wali d’Alger s’ingère dans la gestion du siège du RCD