Salah Boukhtouche, mari de Malika Matoub, est décédé, ce mardi 25 février, à l’hôpital de Villejuif, à Paris, des suites d'une longue maladie, rapporte la Fondation Matoub Lounès . Le défunt était atteint d’un cancer du pancréas qui a métastasé ces derniers mois.

Ainsi, après avoir perdu son frère Lounès, assassiné le 25 juin 1998, Malika perd son mari après un long combat contre la maladie. Salah Boukhtouche est né en 1962. Il a travaillé comme professionnel du spectacle à travers des salles de spectacles en France, en Europe et en Amérique.

Le défunt était aussi un membre important de la Fondation Matoub Lounes. Il a contribué à plusieurs projets tout en restant derrière le rideau, lui qui aimait l’anonymat. Il a fait de la sauvegarde de la mémoire du chantre de la chanson kabyle un objectif de vie, tout en soutenant sa femme dans sa quête de la vérité sur l’assassinat de Matoub.

Salah Boukhtouche était aussi militant engagé dans la cause berbère depuis longtemps. Il y a deux ans, il a découvert sa maladie contre laquelle il a lutté sans relâche. Le défunt a passé les derniers mois de sa vie alité dans un hôpital à Paris, pour recevoir les soins palliatifs, étant en phase finale. Il laisse derrière lui un garçon et une fille, Assirem et Lahna.

À lire aussi :  Affaire Future Gate : Voici le sort de Numidia Lezoul et des autres influenceurs

Lire aussi : Algérie : La veuve de Lounes Matoub arrêtée à Alger