Le frère de Ali Haddad aurait été interpellé par les services de sécurité jeudi 27 février à Alger, selon des sources médiatiques. Rebbouh Haddad a été arrêté pour les besoins de l'enquête sur des affaires corruption, dont sont accusés le groupe ETRHB et sa famille.

Selon les mêmes sources, l’ancien vice-président de l’USM Alger sera présenté devant la justice dimanche prochain pour répondre à des accusations de corruption, de passe-droit et de dilapidation de biens publics. Le frère de Ali Haddad était déjà sous le coup d'une interdiction de sortie de territoire nationale « ITSN ». Ses comptes bancaires ont été aussi gelés par la justice depuis l’emprisonnement du patron de l'ETRHB.

Rebbouh Haddad est surtout connu pour son implication dans la gestion d'affaires de football. Il est réputé pour être l’un des plus grands soutiens du président de la Fédération algérienne de Football, Kheïreddine Zetchi, dont il a été le premier vice-président avant qu’on ne lui retire le pouvoir de signature suite aux affaires de corruption qui éclaboussent le groupe dont il fait partie.

Grands scandales financiers du groupe ETRHB

Il faut rappeler que l’enquête préliminaire sur les affaires de corruption dont sont accusés l’homme d’affaires Ali Haddad et son groupe ETRHB ont révélé le détournement de sommes d'argent dont le montant dépasse tout entendement. En effet, le groupe a bénéficié de 124 marchés publics d’un montant de 78 410 milliards de centimes !

Il a eu le monopole de certains secteurs avec, notamment, 99 marchés dans le secteur des travaux publics et une enveloppe de 56 430 milliards de centimes. Il a également eu 23 marchés dans l’hydraulique pour 21 719 milliards de centimes ainsi que deux marchés dans le secteur de l’énergie et des mines, pour plus de 261 milliards de centimes. Les enquêteurs ont aussi révélé que Ali Haddad a bénéficié de tous ces marchés grâce à l’aide précieuse de Saïd Bouteflika, le frère et conseiller de l’ex-président de la République.

Lire aussi : Corruption en Algérie : Révélations sur les chiffres astronomiques accordés à Ali Haddad