Un ressortissant algérien établi en France a été "arrêté" dans la soirée de samedi 29 février à l’aéroport de Sétif, dans l’est de l’Algérie. Il s’agit d’un nouveau cas suspect de coronavirus, selon le quotidien arabophone Ennahar.

Selon le même média, l’émigré algérien âgé de 40 ans est arrivé à bord d’un vol en provenance de l’aéroport de Lyon en France. Il a été interpellé à son arrivée à l’aéroport de Sétif lorsque l’alarme du scanner de détection thermique a sonné au passage du quadragénaire résidant à Saint-Etienne.

Placé en isolement à l’hôpital Saadna Mohamed Abdennour de la ville de Sétif, l’homme aurait révélé lors d’une enquête préliminaire avoir effectué des voyages en Turquie et en Italie. Il faut dire qu’à l’heure actuelle, rien ne confirme la contamination de l’homme au Covid-19.  Il sera néanmoins placé en surveillance médicale par mesure de précaution.

Pour rappel, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a affirmé dans un communiqué rendu public dans la matinée de samedi, que le dispositif de surveillance et d'alerte mis en place pour prévenir contre le coronavirus est « renforcé régulièrement pour répondre à l’évolution de la situation ».

Il a rappelé qu’à ce jour, « un (1) seul cas de Covid-19 a été confirmé en Algérie, il s’agit d’un ressortissant italien en provenance d’Italie. Ce ressortissant italien en bon état de santé a fait l'objet d’un transfert sanitaire vers son pays hier soir, le 28 février 2020, à bord d'un avion spécial avec assistance médicale. Aucun nouveau cas n’a été enregistré à ce jour", a-t-il insisté.

À lire aussi :  France : Voici les meilleures villes étudiantes 2022

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Le gouvernement annonce de nouvelles mesures