L’Algérie et le Maroc poursuivent leur course à l'armement qui a commencé depuis des décennies. En effet, le Maroc a réagi aux nouvelles acquisitions de l’aviation algérienne en passant une commande de chars auprès des Américains, selon l’Agence américaine de coopération pour la défense (DSCA-Defense Security Cooperation Agency).

https://www.youtube.com/watch?v=e1L_405PUIw

Ainsi, les deux plus grands pays de l’Afrique de nord continuent leur concurrence militaire sur fond de divergences fondamentales sur la question du Sahara occidental. Le Maroc a passé des commandes de chars américains quelques semaines après l’acquisition de l’Algérie de trois modèles d’avions russes Sukhoï, en janvier dernier. Il s’agit de 42 appareils, dont 14 Su-57, 14 Su-34 et 14 Su-35. L’Algérie devient ainsi le premier client à passer une commande de l’avion furtif Su-57, fleuron de l'aviation de combat russe, et à disposer d'appareils de 5e génération.

Le Maroc n’a pas tardé à réagir. Le pays voisin de l’Algérie a passé une commande de véhicules blindés de récupération Hercules M88 pour un montant de 239,35 millions de dollars auprès des Américains, qui ont donné leur accord pour la transaction. Cette commande comprend 25 véhicules M88A2 et /ou M88A1 remis à neuf ainsi que des mitrailleuses, des lance-grenades et plusieurs autres équipements militaires.

Les USA affirment leur soutien au Maroc

C’est ainsi que le Maroc compte « améliorer sa capacité à répondre aux exigences actuelles et futures de récupération des véhicules de combat ». Le Royaume chérifien indique que ces achats visent à « moderniser ses forces armées en mettant à jour leur capacité de récupération de véhicules de combat ». Ce nouveau matériel est aussi une affirmation du soutien des Américains à leur principal allié en Afrique du nord. Les USA renforcerait ainsi les intérêts américains, en soutenant les capacités de défense du Maroc, et « ne modifiera pas l’équilibre militaire de base dans la région ».

Lire aussi : Le Maroc s’attaque de nouveau à l’Algérie