Le directeur de la prévention auprès de la direction de la santé de la wilaya d’Adrar, Sediki Mohamad, a affirmé, ce mardi 16 mars, que suite à la découverte d’un cas de contamination au coronavirus dans la wilaya, 64 personnes ont été mises en quarantaine pour une période de 14 jours.

Cette mesure a été prise pour éviter toute autre contamination, selon Sediki Mohamad, qui ajoute que les personnes mises en quarantaine ont toutes été en contact avec le malade iranien. Le responsable de la santé ajoute que le ressortissant iranien atteint de coronavirus a été transféré à l’hôpital central d’Adrar, au service des soins intensifs.

Il faut rappeler que le cas du ressortissant iranien est le premier dans le sud algérien. Le malade, qui travaille dans le complexe gazier de Reggane, est entré en contact avec plusieurs personnes dans le cadre de son travail. Il a été admis à l’hôpital de la même ville, avant d’être transféré à l’hôpital d’Adrar. Ce cas, découvert dimanche 15 mars, a porté le nombre des personnes atteintes à 54 cas confirmés depuis l’apparition du virus en Algérie. Parmi eux, quatre personnes sont malheureusement décédées.

Il faut signaler que jusque-là, le sud algérien a été épargné par le coronavirus. Cette partie du pays est la moins dotée en infrastructures de santé mais aussi en personnel. Cette décision de la mise en quarantaine des personnes qui ont été en contact avec le malade est la première mesure prise dans le sud, en attendant que d’autres soient mises en application, afin d’éviter la propagation du virus dans cette partie de l’Algérie .

Lire aussi : « Le Coronavirus ne résiste pas à la chaleur » : Qu’en est-il réellement ?